Des groupes d’élèves à motos qui vont d’école en école pour perturber les cours, voilà les scènes horribles auxquelles l’on assiste ces derniers temps à Ouagadougou. Et ce n’est pas tout. Quand ces groupes d’élèves arrivent devant la porte de certains établissements scolaires, ils commencent à lapider tous azimuts, oubliant qu’en agissant ainsi, ils peuvent facilement blesser gravement leurs camarades. Voyez-vous ? La pagaille a atteint un tel seuil dans le milieu scolaire que l’on se demande parfois si l’on a affaire à des élèves ou à des délinquants.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+