Bonjour

Un tour dans les marchés de Bassemyam, Kienfangué et Saponé, a permis de faire un constat effarant. En effet, non seulement on y voit des gens coincés dans des cabarets mais aussi ceux-ci passent le temps à se changer les calebasses de dolo et cela, sans la moindre précaution. Or, ces comportements, par ces temps où sévit le coronavirus, sont très dangereux ; tant ils facilitent la propagation du virus. C’est le lieu donc d’appeler les uns et les autres à la discipline et au civisme. Car le coronavirus, il faut le reconnaître, est une réalité ; en témoigne le nombre important de décès enregistrés dans notre pays.

Pascal TIENDREBEOGO
(Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer