Dernière minute

Dernières Publications

72 HEURES DU COMMUNICATEUR : Pour une intégration des peuples avec le concours des TIC

Le Club des étudiants en communication et journalisme a organisé, du 27 au 29 novembre 2014 à Ouagadougou, ses traditionnelles « heures du communicateur ». Placée sous le thème « Communication et intégration régionale », la cérémonie d’ouverture a été présidée par Isaac Simporé, directeur du « Pays PVED II », et la conférence inaugurale donnée par Boureima Jérémie Sigué, fondateur du groupe de presse les ... Lire la suite »

CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION : Les 90 membres sont connus

La première session du Conseil national de transition (CNT) a eu lieu, hier, 27 novembre à l’hôtel du député, à Ouagadougou. La liste des 90 conseillers a été dévoilée. Lisez.   Représentants des partis politiques de l’ex-opposition 1 – Jean-Hubert Bazié 2- Thomas D’Aquin Bazié 3 – Gilbert Bouda 4 – Safiatou Congo 5- Idrissa Darga 6 – Théophile Dentiogué ... Lire la suite »

PREMIERE SESION DU CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION : Shérif Sy élu président

Le Conseil national de transition (CNT) a tenu sa première session le 27 novembre 2014, à l’hôtel des députés à Ouagadougou. A l’occasion, Shérif Sy a été élu à la majorité absolue, président du CNT. 71 voix pour Shérif Sy contre 14 voix pour Koné Ibrahima ; c’est le résultat des votes pour la présidence du Conseil national de transition (CNT), ... Lire la suite »

INSURRECTION POPULAIRE AU BURKINA : « Blaise Compaoré comme Maurice Yaméogo »

L’auteur du point de vue ci-dessous revient sur la révolution des 30 et 31 octobre derniers qui a occasionné le départ de l’ancien président Blaise Compaoré. Pour lui, Blaise a terminé comme Maurice Yaméogo qui, le 3 janvier 1966, avait été aussi emporté par un soulèvement populaire. Lisez plutôt !   A l’instar du 3 janvier 1966, les journées des 30 ... Lire la suite »

MORTS ET BLESSES DES 30 ET 31 OCTOBRE : Attention aux vampires !

Depuis qu’ils ont chassé Blaise Compaoré du pouvoir, les Burkinabè se montrent de plus en plus solidaires. Des dons en nature et en espèces ont été faits aux blessés de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre derniers. Plus de 60 millions de F CFA ont été collectés, si j’en crois les autorités médicales. Certains Burkinabè, n’ayant pas suffisamment d’argent ... Lire la suite »

Eau