Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

dimanche 20 avril 2014

LANCEMENT DES TRAVAUX DE LA MINE D’OR DE BISSA

  De nombreux emplois pour les populations
Publié le lundi 3 octobre 2011

Page visitée 1692 fois

Le ministre des Mines, des carrières et de l’énergie, Lamoussa Salif Kaboré, a procédé au lancement des travaux de construction de la mine d’or de Bissa Zandkom, le 29 septembre 2011 à Sabcé, dans la province du Bam. La fin des travaux de cette mine qui va générer de nombreux emplois pour les populations burkinabè, notamment celles riveraines, selon ses responsables, est prévue dans 15 mois.

Les travaux de construction de la mine d’or de Bissa Zandkom vont nécessiter un investissement de 197 000 000 USD. La coulée du premier lingot d’or est prévue dans 15 mois selon le ministre des Mines, des carrières et de l’énergie, Lamoussa Salif Kaboré, qui a lancé officiellement les travaux de cette mine le 29 septembre dernier à Sabcé.

34 tonnes d’or

L’ensemble des ressources minérales mesurées et indiquées en mars 2011 est de 13,35 Mt contenant 1 066 000 onces d’or qui équivalent à 34 tonnes d’or, avec des teneurs moyennes de 2,54 g /tonne. Le permis d’exploitation de cette mine dont la durée prévisionnelle de vie est de 9 ans a été obtenu par High River Gold (HRG). Mais les opérations seront assurées par la société Bissa Gold SA qui compte créer 469 emplois directs dont 23 postes pour les expatriés. Le nombre des emplois indirects est estimé à plus de 500 durant la phase de construction. Dans le souci de permettre aux fils et filles des localités touchées par les travaux de la mine d’avoir accès à l’emploi, la société Bissa Gold a élaboré une procédure de recrutement qui va favoriser l’embauche locale à compétence et qualification égales. Elle envisage aussi la formation de 150 jeunes à divers métiers dont celui de la plomberie. Il est prévu dans le cadre de la réinstallation des populations déplacées, la construction de 430 logements en matériaux définitifs pour les deux villages touchés à savoir Bissa et Yimiougou, pour un coût de près de 2 milliards de F CFA. La société prévoit également la construction d’infrastructures socio-collectives dont deux mosquées, deux chapelles, des écoles de six classes avec six logements de maîtres, etc. Bissa Gold a également élaboré un programme préliminaire de développement durable dont le montant, durant la vie de la mine, est évalué à 500 millions de F CFA. Pour la protection de l’environnement, la société a mis sous terre près de 400 plants. Ce volet préoccupe les populations au plus haut point. Et le représentant du Dima de Riziam, Albert P. Ouédraogo, ne l’a pas caché aux investisseurs. "Nous voulons un environnement sain après l’exploitation de la mine", leur a-t-il signifié. En clair, les populations ne veulent pas que l’on pollue leur environnement. M. Ouédraogo a souhaité que cette mine soit une source de paix et de développement harmonieux pour sa localité.
Le maire de Sabcé, Mamoudou P. Célestin Zoungrana, a rassuré ceux qui sont touchés par les travaux de la mine que sa commune dispose d’un document qui fait état des compensations en diverses natures. Il a ajouté que sa commune fera un bon usage des ressources qu’elle recevra dans le cadre de l’exploitation de la mine.

Plus de 54 milliards de F CFA de recettes à l’Etat

Pour le ministre des Mines, des carrières et de l’énergie, l’Etat qui détient 10% des parts des actions de cette mine enregistrera plus de 54 milliards de F CFA de recettes. Il a invité les sociétés minières à construire la mine suivant les règles de l’art et à veiller au respect de la protection de l’environnement. En somme, il leur a demandé de faire en sorte qu’il y ait une bonne entente entre elles et les populations. Le ministre Salif Kaboré a aussi invité les populations riveraines à adhérer à cette initiative et à éviter les scènes de violences qui n’honorent pas le Burkina. Il les a exhortés à privilégier le dialogue en cas de problèmes. Le représentant du président de Nordgold, actionnaire majoritaire de HRG, Oleg Pelevin, a, pour sa part, promis que la mine sera réalisée en tenant compte de la protection de l’environnement. La société va s’inspirer de l’expérience de la mine de Taparko où elle intervient en y corrigeant les insuffisances pour mieux cohabiter avec les populations, a-t-il dit. Il a confié qu’il y aura d’importants investissements et beaucoup d’emplois pour les populations. A l’en croire, l’accent sera mis sur la santé, la protection de l’environnement, etc.

Dabadi ZOUMBARA

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

1 Message

  • Attendons de voir pour ce qui est des promesses de ces compagnies minières. C’est toujours la même chose à la cérémonie de lancement des travaux. On promet de créer des emplois, de réaliser des infrastructures pour les populations de préserver l’environnement et tuti quanti.Tout le monde sait pourtant que ces compagnies ne sont pas venues pour ça. Elles sont là pour l’or un point c’est tout. Vous verrez quand il va s’agir de recruter. Ce sera de la poudre aux yeux. Les jeunes vont déchanter rapidement et c’est ce qui amène souvent les problèmes qu’on connait. J’espère ne pas avoir raison.

    repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP