Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5589 du mardi 22 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

mercredi 23 avril 2014

NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS

  Augmentation des salaires de 5%
Publié le mercredi 30 novembre 2011

Page visitée 2315 fois

Le 29 novembre 2011, la rencontre annuelle 2011 gouvernement/syndicats s’est close. Aux environs de 23h, les deux parties ont signé le communiqué final constatant la satisfaction de 23 points sur les 44 points inscrits dans la plate-forme revendicative des syndicats. Les plus importants sont sans doute l’augmentation de 5% des salaires de tous les agents de la Fonction publique pour compter de janvier 2012 et l’extension des indemnités de logement et de sujétion à tous les agents de la fonction publique à compter du 1er octobre 2011 et payable en décembre 2011. En attendant de revenir plus en détails dans nos prochaines éditions, nous vous proposons la liste des 23 engagements pris par le gouvernement.

Au terme des négociations, le gouvernement a pris les engagements ci-après :
1- Etendre les indemnités de logement et de sujétion à tous les agents de la fonction publique pour compter du 1er octobre 2011 payable en décembre 2011 et procéder à la relecture de la grille indemnitaire à l’issue de l’assainissement du fichier de la solde ;

2- Augmenter pour compter du 1er janvier 2012, les salaires des agents de la fonction publique au taux de 5% indexé à la valeur du point indiciaire ou au salaire de base ;

3 – Augmenter les pensions des retraités de la CNSS et de la CARFO au taux de 5% pour compter du 1er janvier 2012 ;

4 – Solder les avancements 2010 et 2011 respectivement au 1er et au 2e semestres de l’année 2012 ;

5 – Prendre des dispositions pour rendre disponibles les nouvelles fiches d’évaluation et les contrats d’objectifs d’ici la fin de l’année 2011 de façon à permettre l’application effective du système de notation en 2012 ;

6 – Uniformiser le taux d’annuité à 2% pour tous les retraités de la CNSS pour compter du 1er janvier 2011 ;

7- Apporter son appui pour la convocation de la commission bipartite syndicats/patronat de négociations des salaires dans le secteur privé ;
8- Adopter un texte autorisant les travailleurs licenciés ayant au moins 180 mois de cotisation, qui sont à moins de 5 ans de la retraite et ayant cessé toute activité salariée, à faire valoir immédiatement leur droit à pension ;

9- Relire le Kiti An IV/O23/CNR/DUDG portant fixation des modalités et tarifs des transports définitifs par voie terrestre en concertation avec les organisations syndicales au cours du premier trimestre 2012 ;

10 – Proposer un abattement sur l’imposition des primes et les indemnités de départ à la retraite en 2012 dans le cadre du projet du code général des impôts en élaboration ;

11- Développer le transport en commun à Ouagadougou et le mettre en place dans d’autres localités ;

12 – Prendre un décret en 2012 portant compensation à la CNSS à 15 ans pour tous les travailleurs déflatés ayant 13 ans d’ancienneté ;

13- Suspendre les pénalités de retard de paiement des factures d’électricité et d’eau durant les périodes où des dysfonctionnements sont constatés et qui ne sont pas le fait des clients ;

14- Mettre en place une commission chargée de la réflexion sur la prise en charge des examens et soins consécutifs aux visites annuelles ;

15- Examiner conformément à la procédure législative la requête relative à l’abrogation de la loi 031-2004 du 10 décembre 2004 portant création d’un Fonds séquestre ;

16- Adopter un texte relatif à la mise en œuvre du check off pour les travailleurs du public et du parapublic ;

17- Examiner un texte relatif aux élections professionnelles qui avait été approuvé par la commission consultative du travail les 8 et 9 juillet 2010 ;

18- Confier le mandat de la mise à plat des cas d’atteintes à la liberté syndicale au comité paritaire de suivi de la rencontre Gouvernement/syndicats ;

19- Mettre en place un cadre de concertation afin de discuter des possibilités d’admission d’autres conditions d’assouplissement des prêts en faveur des travailleurs du secteur de l’économie informelle ;

20- Créer une structure spécifique centralisée pour la gestion du secteur de l’économie informelle ;

21- Organiser une rencontre de travail regroupant le comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures et les organisations syndicales au premier semestre 2012 autour de la structure des prix des hydrocarbures ;

22- Renforcer le contrôle régulier des établissements d’enseignement et des cliniques privées et prendre des dispositions pour porter à la connaissance du grand public les établissements d’enseignement et les cliniques illégaux ;

23- Faire suivre particulièrement par l’administration les dossiers relatifs à la construction des bourses de travail dans les 11 régions et à la réfection des bourses du travail de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Source : Communiqué final de la rencontre annuelle gouvernement/syndicats de l’année 2011

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

24 Messages

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 09:37, par silence

    J’espère que c’est pas tout car je ne vois rien qui concerne les étudiants.
    Merci

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 09:45

    Une augmentation de 50% ou 5% ? Aidez moi, et dites moi que c’est une erreur de frappe.
    Une augmentation de 5% n’est qu’une autre forme de foutaise après la fameuse réduction de l’IUTS de 10%.
    Nous ne sommes pas sortie de l’ornière.

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 09:52

    Et le cout des parcelles et de location de maison ? Vous croyez que les 5% d’augmentation et les 30000F de frais de logement peuvent faire quelque chose ?

    repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 10:52

      Mon ami pour avoir 30 000 F d’indemnité de logement il faut être au plafond c’est à dire en catégorie A.
      L’erreur des agents publics c’est de se tabler sur les indemnités au lieu de réclamer un salaire décent. L’indemnité n’est pas intégrée dans le calcul de votre futur pension et c’est ce que vous omettez. Battez vous pour un salaire plus décent sinon l’émergence sera pour plus tard pour vous.

      repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 16:50, par KTKE

      Effectivement le gouvernement doit revoir la question, des loyers et du côût des parcelles surtout à Ouagadougou.l’augmentation des salaires n’aura de sens que si le gouvernement assainit facilite l ’accès au logement.
      Des parcelles à côut de millions,sincèrement je me l’explique pas du tout.Un terrain que tu n’a pas fabriqué ni inventé ;un terrain NU que tu es né trouvé par simple attribution ,c’est ça tu vends à des dizaines de millions ;c’est vraiment triste pour nous autres qui avions CRU que les lotissements seraient l’occasion de pouvoir se loger et s’occuper confortablement de sa famille.En vertu de quoi vend-on des parcelles à coût de millions ?Nul doute que a cupidité ,la boulimie ,la rapacité ,la vie facile ,la malhonnêteté et l’arrivisme sont les fléaux responsables de cette flambée des prix des parcelles et de nos misères.

      repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 10:09, par le riche

    Bon les fonctionnaires là ! Vous avez eut le gombo maintenant donc calmez vous et ne mettez plus votre bouche dans politique. Restez en dehors des débats sur l’article 37 et participez massivement au referendum pour que plutard pour qu’il y ait davantage d’augmentation de salaire.

    repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 11:23, par anta

      il ne faut pas raisonner comme un âne. Dans ce cas tu demandes à Bognessan, à blaise, au Mahama et aux roch-là de ne plus faire la politique.Ils sont tous fonctionnaires et vont bénéficié de l’augmentation.

      repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 11:26, par TPS700

      Je t’ai compris mon frère toi on t’a toujours donné tu n’a jamais travaillé tu manges dans la main des politiciens, mais tu n’as encore rien compris cherche à évoluer

      repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 11:58, par verite

    Nul n est imccoruptible,sauf qu’ on n a pas atteint son p rix.Ces gars qui soont sense nous defendre ont décidé de
    prendre pour eux et laisser la masse.Peuple du BURKINA,vouloir c ùest pouvoir donc veux et tu reussiras.

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 12:05, par kanzim

    Il faut espérer que le gouvernement prendra des mesures préventives contre un enchérissement des prix des denrées de première nécessité. L’histoire nous fait observer qu’à chaque augmentation de salaire, mis à part certains niais d’entre nous qui sautent de joie avant de calculer le net additionnel à nos maigreurs, les commerçants dans leur cupidité renchérie par l’analphabétisme se mettent à augmenter les prix, et ce à un niveau de croît qui n’a aucun rapport proportionnel au morceau d’os lâché par le gouvernement. Le ministère chargé du commerce devrait se mettre à la tâche, pour éviter que la boulimie compradore ne réduise en bouillie nos esprits et corps déjà faméliques et torturés par l’égoïsme officiel. Je vois déjà le transport pour aller à Garango augmenté, le prix de la calebasse augmenté, le prix des arachides augmenté, donc le coût du riz à sauce augmenté. Mais pour y parer, il faut un gouvernement proactif et réactif et non des endormis et des bailleurs en hibernation dans la République.

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 12:21

    Cè bon mais cè pas arrivé. Restons toujours mobilisez pour la satisfaction de notre plate forme revendicative. 5% d’augmentation de salaire cè petit et même extrêmement petit. La vie est devenue très très chère au Bf. Les leaders syndicalistes sont tous corrompus sinon comment comprendre une si faible augmentation de salaire. Ils doivent laisser la place à des jeunes qui connaissent réellement les problèmes des travailleurs. On peut même pas payer loyer à ouaga. Le riz, le maïs, le sucre, le lait, le savon, l’électricité, le carburant.... tout est chère au pays des hommes intègres. J demande personnellement au prési du faso de faire un tour dans les magasins et boutiques de la place un jour et il comprendras la souffrance et la misère du peuple. Vive le faso

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 12:45

    Et les travailleurs du privé ? Ne sont-ils pas des travailleurs burkinabé, ne prennent-ils pas part à la lutte ? je veux comprendre

    repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 17:17, par roki

      vraiment le Gouvernement a des foutaise. où met-il les travailleur du secteur privé et les contractuels ? sont-ils pas les travailleurs du pays ? ne vivent-ils pas les mêmes difficultés que les autres ? n’ont-ils pas lutter pour la même cause ? quelle sécrégation ? que le tout Puissant nous aide.

      repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 17:23, par autre-façon-de-voir

      Franchement, je pense que la montage a accouché d’une souris. Tout ce tapage pour ces résultats là ?
      Je ne comprends pas une chose, je pensais que c’était un syndicat pour toute la population, mais là il n’a fait que défendre les fonctionnaires de l’État que je respecte, mais ces derniers représentent combien de % dans la population.
      La question des prix des hydrocarbures n’est pas réglée, mais remise à plus tard elle est pourtant importante, rien sur les prix des produits de grande consommation ni de politique proposée pour leur contrôle. Rien sur l’immobilier, logement, coût des matériaux de construction.
      Aidez moi à comprendre ou mes préoccupations ne sont pas au bon endroit ?

      repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 17:42, par Soul

      Le privé peut négocier avec son employeur

      repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 16:48, par l’aigri

    l’Etat se fout de nous 5% d’augmentation ça ne représente rien
    les fontionnaires : A1(echele 1, echelon 1) gagne 5457,5, B1 (echele 1,echelon 1) gagne 3700, C1(echele 1,echelon 1) gagne 3006,6
    les contractuels :1ère catégorie (echelon 1, echele A) gagne 6487,85, 2ème catégorie (echelon 1, echele A) gagne 4771,75,3ème catégorie (echelon 1, echele A) gagne 3914,8
    et les autres je n’ose m^me pas en parlé.
    nénmoins je félicite les centrales syndicales même si je reconnais qu’il faut qu’il prennent leur retraite et laisser les jeunes continuer la lutte car avec ces gouvernants il est difficile d’être quelqu’un.
    l’Etat s’est aperçu que tout le monde dort dans une maison qui a un coût tant mieux maintenant y’a t-il des emplois qui ne sont pas spécifiques ; où il n’y a pas de risques, où on ne mange pas (les para militaire ont une indemnité alimentaire).
    5% et nos commers font encore nous tuer ( on a augmenter le salaire des fontionnaires)

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 17:36

    pourquoi les travailleurs du privé ne sont pas concerné ?ILS ont le même problème que ceux du publique

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 17:42

    5% C’EST TROP !!!! POUR UN PPTE COMME LE BURKINA FASO..DANS UN PAYS OU LES RESSOURCES SONT RARES...N’EN DÉPLAISE...
    qu’est ce que vous direz d’une augmentation de 5% Sur L’... 37
    PAS MAL NON ..OUFFFFF.!!!!!

    Voir en ligne : on est ou la !!!

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 18:03, par daphné

    C’est une bonne nouvelle de penser aux travailleurs burkinabé plus précisement ceux de la fonction publique puisque c’est d’eux qu’il s’agit.

    Juste une question : les travailleurs du privé sur le territoire burkinabè, ne sont-ils pas des travailleurs burkinabè !

    Pourquoi cette ségrégation ! n’avons nous pas les mêmes difficultés quotidiennes ! Je trouve que c’est vraiment méchant de décider seulement pour les fonctionnaires. Vraiment méchant.

    repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 18:22, par l’oiseau

    5% d’augmentation de salaires,indemnités de logement et de sugestion à tous les agents publics. Encore une fois,le gouvernement a gagné et nous sommes les grands perdants. le contexte actuel etait favorable à une revendication serieuse et on s’est laissé avoir. ceux qui n’avaient pas ces indemnités n’etaient pas nombreux et se concentrent surtout dans l’administration générale.
    les prix s’augmentent chaque année de 200% et on nous fait une augmentation de 5%,les commerçants vont croire que les salaires ont doublé et vont nous vendre les marchandises fraudées à double prix. les bailleurs n’en parlons pas. si on laisse passer l’occasion,et que le gouvernement réussi à contenir cette situation de crise, nous feront notre carrière dans cetten précarité alors qu’on peut mieux faire. 25% d’augmentation,c’est possible dans ce pays,alors seule la lutte paye !

    repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 20:12, par MAXIME

      Le privé n’est pas oublié comme le pensent certains internautes. Liser le point 7 des accords ; une commission mixte patronat/syndicat appuyé par le gouvernement sera mise en place pour fixer le barème des augmentations dans le secteur privé.

      repondre message

  • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 30 novembre 2011 21:13, par Philipso

    C’est décevant. 5 pour cent ce n’est pas la peine. les commerçant vont profiter augmenter les marchandises les propriétaires de maison ne vont pas rester en reste. de grâce, faite une bonne augmentation. Ah j’oublie c’est pour nous acheter. l’article 37. mais on a l’oeil sur ça

    repondre message

    • NEGOCIATION GOUVERNEMENT/SYNDICATS 1er décembre 2011 12:23, par Administration

      Une injustice corrigée. étendre les indemnités de logement a tout les agents de la fonction publique. je ne pas de jugement par rapport à l’augmentation des 5 POURCENT. Je sais seulement que plus de 35 POURCENT des agents de la fonction publique feraont la fete. Un cadre A1 de l’administration se retrouvera au bas mot avec 50 000 francs CFA prime d’avancement compris.

      repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP