Dernière minute

Dernières Publications

SIT-IN DES AGENTS SANS STATUT DU MATD:Ils ont été sommés de quitter les lieux

2

Après un premier sit-in observé en mars dernier, les agents recrutés en 2011 pour le compte du ministère de l’Aménagement du territoire et de la décentralisation (MATD) ont observé un sit-in d’une journée, le 21 juillet 2014, pour réclamer leur intégration dans la Fonction publique burkinabè. Le sit-in n’a pas eu lieu devant le ministère comme initialement prévu, parce que ... Lire la suite »

RAM OUEDRAOGO, PRESIDENT DU RDEB:« Nous devons faire confiance à Blaise (…) »

ram jpg

Les partis membres du Front républicain ont entrepris, le 18 juillet 2014, une caravane  dans la région du Sud-Ouest sous le thème : « Paix et démocratie ». Partie de Dano dans le Ioba, elle a fait des escales dans les localités de Oronkua Ouessa, Hamélé, ville frontalière avec le Ghana, avant d’arriver à Diébougou dans la Bougouriba à 16h 30. Au cours ... Lire la suite »

PROJET SMASE- BURKINA PHASE II:Pour une amélioration de la qualité de l’enseignement

AMBASADEUR

La cérémonie d’ouverture de la première session de formation d’une série de six à l’intention des encadreurs pédagogiques et des formateurs en mathématiques et en sciences des ENEP et de l’ENS-UK dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la formation continue des enseignants en matière de sciences et de mathématiques à l’école primaire (SMASE-Burkina Faso), ... Lire la suite »

APPEL AU DIALOGUE DU FRONT REPUBLICAIN:Que cache ce changement de ton ?

Jean-Paul Sartre, le philosophe français, avait trouvé la comparaison qui sied pour traduire la dangerosité des mots. En effet, les mots, disait-il, sont comme des « pistolets chargés ». Cet enseignement semble avoir inspiré le Front républicain qui, visiblement, est en train de calmer le jeu en recourant à des mots et à un ton lénifiants.   Le ton martial a cédé ... Lire la suite »

FORUM POUR L’ARRET DES HOSTILITES EN RCA :Peut-on y arriver sans les parrains ?

« La qualité d’une fête à venir se sent dans ses préparatifs », dit une sagesse de chez nous. La capacité des Centrafricains à restaurer rapidement la paix dans leur pays n’est pas visible dans leurs attitudes. Les faits et attitudes des uns et des autres ne poussent pas vraiment à l’optimisme. Les chances d’un succès rapide de la médiation congolaise ne ... Lire la suite »

Eau