ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL « Les personnes qui ronflent beaucoup sont à risque »

ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL     « Les personnes qui ronflent beaucoup sont à risque »

 

 

Lorsque l’hypertension artérielle n’est pas bien prise en charge, à long terme, les risques de survenu d’un Accident vasculaire cérébral (AVC) augmentent.

L’AVC ou attaque cérébrale est une insuffisance de la circulation du sang au niveau du cerveau. Il survient à la suite de l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau sanguin. Cela provoque la mort des cellules nerveuses qui se retrouvent privées d’oxygène et des éléments nutritifs nécessaires à leur fonctionnement.

L’AVC, dans la majorité des cas, n’a pas de signes précurseurs, mais il y a des facteurs de risque à surveiller. Ce sont:

- étourdissements et perte brusque d’équilibre,

- brusque engourdissement, perte de sensibilité, paralysie du visage, d’un bras, d’une jambe ou d’une partie du corps,

- confusion, difficulté soudaine à s’exprimer ou à comprendre,

- une perte soudaine de la vue ou une vision trouble dans un seul oeil,

- mal de tête brusque et intense, avec vomissements quelques fois.

Dès l’apparition d’un seul de ces facteurs, se rendre vite dans un centre de santé car plus d’une personne sur deux gardent des séquelles et seulement une personne sur dix récupère complètement. La gravité des séquelles varie selon la région du cerveau atteinte et les fonctions qu’elle contrôle. Plus la région est grande, plus les séquelles sont importantes. Les séquelles sont moins importantes si le délai de prise en charge  médicale est court.

L’AVC peut entraîner la difficulté de parler ou d’écrire, des problèmes de mémoire ou une paralysie plus ou moins importante du corps.

Les personnes à risque sont:

- la personne qui a déjà eu un AVC,

- la personne ayant des maladies cardiaques (hypertension, insuffisance cardiaque, crise cardiaque, athérosclérose, etc.),

- la personne diabétique,

- la personne ayant fréquemment des migraines,

- la personne ayant un nombre élevé de globules rouges dans le sang,

- être parenté à une personne ayant déjà eu un AVC,

- la personne en surpoids ou obèse, âgée ou qui ronfle beaucoup.

            Les principaux facteurs de risques sont l’hypertension artérielle et l’hyperlipidémie  du sang (l’hypercholestérolémie (trop de cholestérol sanguin) et l’hypertriglycéridémie (trop de triglycerides dans le sang). L’hyperlipidémie entraîne l’athérosclérose (dépôt de graisses dans les artères et durcissement des artères). Les autres facteurs sont le tabac, l’obésité, la mauvaise alimentation (alimentation non équilibrée, trop salée, sucrée et grasse), la sédentarité (le manque d’exercices physiques), le stress, l’alcool, les stupéfiants (drogues), les contraceptifs oraux avec progestérone surtout chez les femmes de plus de 35 ans, les traitements hormonaux contre la ménopause.

Pour se protéger contre l’AVC, il faut:

- consulter un médecin pour une prise en charge adéquate pour la surveillance et le traitement de la tension artérielle ou toute autre maladie cardiaque, pour le bilan des lipides sanguins et la glycémie

- éviter le tabac, l’alcool, la drogue,

- maintenir un poids normal,

- avoir une alimentation équilibrée et pas trop grasse, salée et sucrée, manger au moins 5 fruits et légumes par jour,

- éviter le stress,

- utiliser des contraceptifs oraux sans progestérone,

Revoir les conseils pour éviter l’hypertension artérielle que nous avons abordés la semaine dernière.

Dr Thiombiano/Coulibaly Nana

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+