Header
Header
Header

AG DU CONSEIL REGIONAL DES UNIONS DU SAHEL : Le bilan de 2016 passé à la loupe

AG DU CONSEIL REGIONAL DES UNIONS DU SAHEL : Le bilan de 2016 passé à la loupe

La salle des rencontres du Conseil régional du Sahel a abrité le 30 décembre 2016, la rencontre consacrant l’Assemblée générale ordinaire du Conseil régional des unions du Sahel (CRUS). Présidée par le Colonel Major Péguy Hyacinthe Yoda, Gouverneur de la Région du Sahel, la cérémonie d’ouverture a connu la présence des autorités administratives provinciales et régionales ; la mobilisation  des membres du CRUS et de ses structures partenaires. On a également noté la présence de Zakariaou Diallo, l’un des pères fondateurs du CRUS.

Deux allocutions ont ponctué la cérémonie d’ouverture de cette assemblée générale ordinaire du CRUS à Dori. C’est d’abord, Adama Koura, le vice-président du CRUS qui a souhaité la bienvenue et salué les participants pour leur mobilisation. Ensuite, le Colonel Major Péguy Hyacinthe Yoda, le Gouverneur de la Région du Sahel, a, avant tout propos, demandé une minute de silence en la mémoire de Seydou Madiane, précédemment président du CRUS et qui a tiré sa révérence en avril 2016. « La tenue de cette Assemblée générale ordinaire est la preuve du dynamisme de votre organisation », a déclaré aux participants, le Gouverneur Yoda avant de les rassurer de la disponibilité de son service à accompagner le CRUS dans ses actions et initiatives. En autorité avisée, le Colonel Major, Péguy Hyacinthe Yoda a prodigué des conseils aux délégués du CRUS. Au nombre de quatre, ces recommandations ou conseils du Gouverneur de la Région du Sahel concernent la nécessité pour le CRUS de se conformer aux textes et lois en vigueur ; la nécessité de la mobilisation des ressources internes ; la solidarité et l’entraide agissantes entre les différents membres et la prise en compte des femmes et des jeunes dans les différentes initiatives, actions et activités du CRUS. Mettant à profit la proximité de la fin d’année, le Gouverneur Yoda a présenté à l’assistance, ses vœux de nouvel an 2017.

Prenant la relève, Boubacar Cissé, le Coordonnateur du CRUS a succinctement présenté le CRUS, ses réalisations de 2010 à 2016 et ses perspectives pour la période allant de 2017 à 2021. De cette présentation, on retiendra essentiellement que le CRUS est une organisation paysanne qui a été créée en décembre 1989 et reconnue en février 1993. Le CRUS regroupe 64 unions et 1997 groupements dans les 4 provinces du Sahel que sont l’Oudalan, le Séno, le Soum et le Yagha. Le CRUS est coiffé par un Conseil d’administration de 20 membres dont 8 femmes. De 2010 à 2016, le CRUS, a entre autres, sécurisé 600 km de piste à bétail et balisé 300 autres km. Toujours dans le domaine de l’élevage, 25 aires de pâture ont été sécurisées, 3 marchés à bétail et 6 parcs de vaccination réalisés. Dans le domaine agricole et de façon non exhaustive, 450 agriculteurs ont été soutenus. Dans le domaine environnemental, 1500 hectares de demi-lunes manuelles ont été réalisées de même que 187 km de cordons pierreux. Dans le domaine de la santé et de la nutrition, un CSPS complet a été réalisé et équipé à Djibo et 4 CSPS ont été équipés dans le Sahel. Pour l’eau et l’assainissement, on note la réalisation de 26 forages et la construction de 100 latrines pour des ménages vulnérables. Pour le volet résilience, 3513 petits ruminants ont été distribués à 1121 ménages et une somme de 156 690 000 FCFA a été distribuée. Comme perspectives, le CRUS compte et ce, pour la période allant de 2017 à 2021, miser sur la professionnalisation de ses organisations membres ; maximaliser la sécurisation foncière ; accroître la commercialisation des produits agro-sylvo-pastoraux et actionner et maintenir la solidarité agissante entre ses membres à travers la création des mutuelles de santé. Durant les deux jours, à savoir les 30 et 31 décembre 2016, les 200 délégués se sont penchés sur le bilan quinquennal des actions du CRUS et ont procédé au renouvellement de ses organes dirigeants. « C’est une Assemblée générale ordinaire qui se tient dans un contexte particulier », a reconnu le Coordonnateur du CRUS Boubacar Cissé qui a souhaité plein succès aux travaux. Et ce n’est pas la motivation et la détermination qui leur font défaut, eux qui ont fait leur cette devise du CRUS qui les exhorte à «Oser croire en l’avenir du Sahel».

Hama Hamidou DICKO

FacebookTwitterGoogle+Tumblr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+