ALAIN ZOUBGA, PRESIDENT DE L’AUTRE BURKINA/PSR : « Ma politique, c’est du concret »

ALAIN ZOUBGA, PRESIDENT DE L’AUTRE BURKINA/PSR   :  « Ma politique, c’est du concret »

 

 

Le 5 mai 2018, s’est déroulé à Laye, commune rurale de la province du Kourwéogo, un évènement peu habituel, car c’est cette commune que les dirigeants de l’Autre Burkina/ PSR ont choisie pour tenir la cérémonie officielle marquant la  rentrée politique de leur parti. C’est l’espace public de l’église catholique de Laye  qui a servi de cadre à cette rencontre des militants, sympathisants et représentants d’autres partis  politiques. Rappelons que le parti a fait son entrée  dans la province du Kourwéogo en septembre 2014, par l’entremise du pasteur Nicolas Z. Sawadogo, actuel maire de Boussé. Le parti a, à son actif, 15 conseillers  municipaux à Boussé  et 1 conseiller à Laye.

La cérémonie a débuté par des interventions des secteurs structurés. Ils ont tous salué le parcours presque unique de l’Autre Burkina/PSR dans la province. Pour eux, ce parti est venu avec une démarche  hors pair car, depuis son arrivée en 2014 dans la province, beaucoup de choses ont été faites dans les domaines de l’agriculture, de l’eau, de l’éducation, de la santé au profit des populations des départements du Kourwéogo. Trois châteaux d’eau (Boussé, Niou, Koukin),  l’électrification  des espaces publics dans les villages de Nabrabogo et Kourian, dons de vivres et de chèvres pour l’élevage aux personnes vulnérables, ce sont là, quelques actions posées par l’Autre Burkina/PSR.   En prenant la parole, le maire de Boussé, Nicolas Z. Sawadogo, a tenu à rendre hommage aux militants du parti, car « c’est grâce à eux que le parti est vivant et vivace dans la province du Kourwéogo », a-t-il dit, avant de poursuivre qu’« au-delà des discours classiques, notre parti l’Autre Burkina/PSR  est grand par ses œuvres sur le terrain et j’aime à le dire, ma politique, c’est du concret pour les populations. Que peut-on faire pour les femmes, les jeunes, les handicapés, les orphelins qui croupissent de jour en jour dans la misère ? Tel est le fond de mon engagement politique. J’ai déjà fait mes preuves en tant que maire de Boussé. Je sillonne ma province tout le temps et aucun responsable de parti politique ne peut donner un exemple de ce qu’il a fait après les élections  de 2015 si ce n’est briller par son absence sur le terrain et ça, ce n’est pas de la bonne politique ; c’est celle de la flatterie et des promesses gratuites. Je demande aux populations de m’accompagner pour les élections couplées à venir, afin que notre parti gagne les législatives au Kourwéogo.   Là, je pense que je serai entièrement sur l’arbre et je vais le remuer pour que les fruits tombent pour tout le monde. »   Pour Dr Alain Dominique Zoubga, président du parti, « le temps du tâtonnement est révolu alors qu’au vu de ce que le pouvoir MPP nous propose aujourd’hui, c’est  inquiétant. » Puis, il ajoute que « le lourd héritage légué par la Transition n’est pas toujours compatible avec les nouveaux choix stratégiques du MPP et  c’est le début des contradictions au sein des insurgés. Vous le savez, c’est à l’issue d’un processus électoral verrouillé par un Code électoral inique que le MPP est arrivé au pouvoir et sur le front social, tout brûle dans tous les secteurs  et l’erreur du pouvoir MPP  est de vouloir rendre impopulaires les revendications syndicales, oubliant que ce sont de vielles  manœuvres. » Cette rentrée politique a été l’occasion, pour le parti, de présenter le nouveau bureau politique provincial. Il en a également profité pour octroyer divers matériels aux populations. Il s’agit d’un moulin complet aux femmes du village de Gantin, de marmites à tous les villages  de la commune de Laye, d’une trentaine de vélos aux personnes âgées, de matériel de forage à 3 villages, de matériaux de construction (tôles, ciment), de 10 bœufs d’embouche, de plaques solaires et de batteries  pour des écoles et CSPS, d’un chèque d’1,5 million de F CFA pour l’association des artisans et petits métiers de Boussé et  de motos  pour les militants.

Ousmane BENGYENDE (Correspondant)

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+