AN I DE LA GESTION DE LA MAIRIE DE KOUDOUGOU : Le maire rend compte de sa gestion

AN I DE LA GESTION DE LA MAIRIE DE KOUDOUGOU : Le maire rend  compte de sa gestion

20 juin 2016-20 juillet 2017, cela fait un an jour pour jour que le Conseil municipal de Koudougou est entré en fonction. Avec à sa tête Maurice Mocktar Zongo, l’exécutif communal a bâti ses actions autour de cinq axes majeurs. Il a marqué un arrêt le 19 août dernier pour faire le bilan de ses actions aux populations ainsi qu’à ses partenaires.

Installé le 20 juin 2016, le Conseil municipal de Koudougou a maintenant une année d’action dans la conduite des affaires communales. Ainsi, l’exécutif a estimé qu’il était de son devoir de présenter à ses mandataires, c’est-à-dire les populations de la commune, le bilan de cette année d’action.
« Cet exercice, nous nous l’imposons parce qu’il est de notre devoir non seulement de rendre compte, mais également et surtout de susciter les critiques constructives et autres suggestions qui pourraient nous aider à renforcer l’efficacité de notre gouvernance », a laissé entendre le maire Maurice Mocktar Zongo. Pour lui, « l’objectif, en dépit de nos disparités, est de faire en sorte de fédérer toutes les énergies et idées aux fins de contribuer au développement de la commune et au bien-être de nos concitoyens ». Et d’ajouter : « Loin de nous donc, la volonté de tirer une satisfaction quelconque dans ce bilan, étant entendu que les populations détiennent à elles seules le droit de nous juger et de nous interpeller». Premier du genre dans l’histoire de la marche de la commune, toutes les couches, à savoir les jeunes, les femmes et les chefs coutumiers, ont pris d’assaut la mairie pour être témoins de l’événement. Mais bien avant de rentrer dans le vif du sujet, le maire a demandé une minute de silence en hommage à Salifou Diallo et aux martyrs de l’attaque terroriste du restaurant Aziz Istanbul. En effet, son bilan a touché tous les cinq axes du plan communal de développement. Et c’est environ la somme de 946 491 800 F CFA qui a été injectée dans la commune, notamment pour la construction d’infrastructures scolaires, la réfection d’infrastructures routières et culturelles telles que le Théâtre populaire ainsi que la réhabilitation de CSPS. A l’issue de sa présentation, il a réitéré l’engagement du Conseil municipal à poursuivre les efforts de construction de la commune avec l’implication de tous. « Œuvrons donc ensemble, dans la discipline, dans le respect de la légalité et le travail, pour assurer le développement de notre cité», a-t-il lancé à l’endroit de la population. Les participants ont salué positivement la forme et le fond de l’exercice. Ils ont cependant souhaité qu’il soit continuel pour les années à venir.
Modeste BATIONO

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+