ATTAQUES REPETEES A L’EST ET AU SUD-OUEST : Le président du Faso promet une riposte appropriée

ATTAQUES REPETEES A L’EST ET AU SUD-OUEST :  Le président du Faso promet une riposte appropriée

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a convoqué, le 8 septembre 2018, le Conseil supérieur de la défense nationale en vue d’examiner la situation sécuritaire du pays en général et en particulier celle de la région de l’Est. Après cinq heures d’horloge d’échanges, il a promis que des décisions seront prises dans les meilleurs délais.

Aussitôt rentré de sa visite d’Etat et du Sommet sino-africain en République populaire de Chine, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a convoqué, le 8 septembre dernier, un Conseil supérieur de défense nationale. « Nous avons convoqué le Conseil supérieur de la défense nationale pour examiner la situation sécuritaire préoccupante dans notre pays, en particulier celle de la région de l’Est. Sans rentrer dans les détails des opérations que nous mènerons, nous voulons rassurer le peuple burkinabè que des dispositions seront prises pour non seulement éradiquer ce fléau qui a commencé à sévir, mais également à neutraliser définitivement ceux qui, tous les jours, contribuent à tuer des Burkinabè. Nous assistons à une vaste opération de déstabilisation du Burkina Faso qui correspond à des opérations de harcèlement de nos Forces de défense et de sécurité sur les différentes frontières. L’objectif visé est simple : c’est atteindre le moral de nos troupes. C’est de montrer que l’insécurité existe au Burkina Faso mais force doit rester à l’Etat. C’est pour cela que des dispositions urgentes seront prises dès les prochains jours pour parer à cette situation et rétablir la sécurité dans cette zone. Nos forces armées, nos forces de sécurité, vont travailler à reprendre en main toutes ces zones tout en continuant à sécuriser les zones du Sahel et du Sud-Ouest », a indiqué Roch Kaboré à l’issue de la rencontre. Pour que ces dispositions soient efficaces, le président du Faso a invité le peuple, dans son entièreté, à soutenir nos vaillants combattants qui, chaque jour, se battent pour la défense du pays des Hommes intègres. Il a félicité et encouragé les troupes qui se battent tous les jours, parfois au prix de leurs vies, pour sauver la maison Burkina. Aux auteurs et complices de la tentative de déstabilisation, le président Roch Kaboré n’a pas caché sa peine à comprendre que « pendant que le pays est attaqué, des Burkinabè travaillent à saper le moral des troupes ». Au conseil, Jean Claude Bouda, ministre de la Défense, a soumis des « propositions concrètes » pour la prise en charge des familles et des ayants droit de ceux qui sont décédés, pour la prise en charge de ceux qui sont blessés et qui sont dans des situations d’invalidité.

Issa SIGUIRE

 

Articles similaires

1 Commentaire

  1. BOUDA

    MERCI MONSIEUR LE PRÉSIDENT CAR MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS. CEPENDANT J ESTIME PERSONNELLEMENT QU’ON AURAIT PU ÉVITER QUE CES DÉLINQUANTS NE S’INSTALLENT CONFORTABLEMENT DANS CETTE FORET. CAR SANS ÊTRE UN SPÉCIALISTE DE LA CHOSE, J’AI L’IMPRESSION QU’ON NAVIGUE A VUE.SINON COMMENT EST CE POSSIBLE QUE DEPUIS QU’ON PARLE DE LA QUESTION DE L’EST ON EN SOIT SEULEMENT A UNE GRANDE RÉUNION POUR VOIR CE QU’ON VA FAIRE ?
    QUAND J’AI SUIVI L’APPEL DU CEMGA LORS DE L’ENTERREMENT DES SEPT MILITAIRES , J’AI PLUTÔT REÇU COMME MESSAGE LE FAIT QUE LA MISSION SEMBLE PESER AU DELÀ DE NOS CAPACITÉS. MAIS QUI IRA A NOTRE PLACE ?…… PERSONNE. DONC AIDEZ LES A NOUS AIDER.
    J’AI Versé QUELQUES LARMES, VU LE SACRIFICE Enduré PAR CES ENFANTS POUR LA PLUPART , POUR NOUS PROTÉGER, NOUS QUI AVONS LA CINQUANTAINE ET PLUS MAIS QUI PASSONS L’ESSENTIEL DE NOTRE TEMPS A ÉTALER DES EXIGENCES MAXIMALISTES AVEC UNE INCONSCIENCE JAMAIS ÉGALÉE DANS CE PAYS.
    POUR FINIR , S’IL Y A UN TYPE DE VÉHICULES QUI PUISSENT RÉSISTER A LA FORCE DES DÉFLAGRATIONS DES MINES, MONSIEUR LE PRÉSIDENT, JE VOUS EN PRIE, N’HÉSITEZ PAS DE NOUS LES APPROVISIONNER AFIN QUE LA LISTE DES Tués S’ARRÊTE.
    POUR LE RESTE , JE PENSE QU’IL N’Y A PLUS BEAUCOUP A ATTENDRE DES « hommes intègres ». LE VRAI PROBLÈME DE CE PAYS , CE SONT SES HOMMES. MILLE FOIS DOMMAGE .
    AVEC LE GENRE D’HOMMES QUE NOUS SOMMES, OU SOMMES DEVENUS, JE CRAINS UN CLASH ASSEZ SÉVÈRE POUR CE PAYS MAIS QUE NOUS PROTÈGE.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+