BARREAU DU BURKINA : Me Paulin Salambéré reçoit officiellement le bâton

BARREAU DU BURKINA  : Me Paulin Salambéré reçoit officiellement le bâton

 

Le Barreau du Burkina Faso fait peau neuve. Le nouveau Bâtonnier, le 9e, Me Paulin Marcellin Salambéré, a été officiellement installé. Avec lui, le nouveau Conseil de l’Ordre composé de 12 membres. C’était le 12 octobre 2018 dans la salle de conférences de Ouaga 2000 en présence du ministre de la Justice, Réné Bagoro, représentant le Président du Faso et des anciens Bâtonniers du Burkina Faso.

Un maître de cérémonie en toge de même que certains officiels et des membres du comité d’organisation. En tout cas, il y avait assez de robes noires dans la salle. Mais détrompez-vous, nous ne sommes pas dans un prétoire mais à une cérémonie d’installation du nouveau Bâtonnier, Me Paulin Marcellin Salambéré. Et ce sont les avocats qui sont à la manœuvre. Pour l’occasion, la salle de conférences de Ouaga 2000 a refusé du monde. Et le Bâtonnier sortant, Me Mamadou Savadogo, était présent pour remettre le bâton à son successeur. Mais avant, il a tenu un discours dans lequel, il a affirmé que servir l’Ordre des avocats a été pour lui un grand honneur. Il a pris le soin de féliciter les membres du Conseil de l’Ordre sortant « pour le dévouement extraordinaire avec lequel chacun a servi l’Ordre », tout en les invitant à rester auprès du nouveau Bâtonnier pour lui donner la même assistance qu’ils ont eu à lui donner durant son mandat. Ce n’est pas de coutume, mais le Bâtonnier Mamadou Savadogo a tenu à s’auto-féliciter et à féliciter le Bâtonnier entrant, Paulin Marcellin Salambéré à qui il a donné des conseils. Pour commencer, il a tenu à relever que « les avocats sont des gens extrêmement difficiles mais ils comprennent que ce que l’on fait c’est dans leur intérêt supérieur mais ils ne le comprennent pas au bon moment ». Pour mener à bien la mission qui lui a été confiée, le Bâtonnier sortant a demandé à Me Paulin Marcellin Salambéré de « se départir des gens du pouvoir pour qui l’indépendance est une notion inconnue ». L’ultime conseil du Bâtonnier à son Dauphin : « restez libre et indépendant sans jamais céder à quoi que ce soit en rejetant toutes les formes de manipulation. Et pour éviter l’erreur, chaque fois que vous aurez à décider, convoquez le conseil ». Des conseils qui «intriguent » le nouveau Bâtonnier, Me Paulin Marcellin Salambéré qui a été élu avec 106 voix sur 172. Tout compte fait, il « ne doute pas de parvenir à ses fins », d’apporter sa pierre à la construction de l’Ordre avec le nouveau conseil. Celui qui se considère « comme la transition entre les jeunes et les moins jeunes » compte, au cours du mandat 2018-2021, redynamiser le Barreau. De ce fait, il a déclaré que « la protection de la profession d’avocat, la sécurisation de son périmètre ainsi que la conquête de nouveaux domaines constituent un impérieux devoir de l’Ordre en général mais davantage de tout avocat ». Me Salembéré propose aussi, entre autres, de « rendre plus performant le Centre de formation des avocats du Burkina (CFAB) ». « L’administration du Barreau incombe au Bâtonnier et au Conseil de l’Ordre », a relevé le nouveau Bâtonnier. « Toutefois, chacun des avocats doit y contribuer par sa participation effective aux activités», a-t-il signifié.
Après le cérémonial de la transmission du bâton au nouveau Bâtonnier par le Premier Bâtonnier du Burkina Faso, Me Frédéric Titenga Pacéré, il y a eu l’installation officielle des membres du nouveau Conseil de l’Ordre.  En rappel, Me Paulin Marcellin a été élu Dauphin du Bâtonnier Mamadou Savadogo, le 30 juin 2017. La cinquantaine bien sonnée, Me Paulin Marcellin Salambéré est marié et père de deux (2) enfants.

Françoise DEMBELE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+