BONJOUR

BONJOUR

 

La 162e Journée internationale de la femme a été, comme chaque année, célébrée le 8 mars dernier. Si, dans l’ensemble, l’événement s’est bien déroulé, il faut toutefois reconnaître que certaines femmes se sont laissé aller à des excès de tous genres. En effet, il y en a qui, à l’occasion, se sont saoulés la gueule tandis que d’autres se permettaient des acrobaties incroyables sur les voies publiques. Ce qui paraît pour le moins inadmissible. On est tous d’accord qu’il faut célébrer la femme mais cela doit se faire dans la mesure et dans la pondération pour donner plus de place à la réflexion.

Frédéric TIANHOUN (Collaborateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+