BONJOUR :

BONJOUR :

 

La saison chaude qui s’est installée depuis quelque temps au Burkina, fait l’affaire des vendeurs d’eau en sachet. On a ainsi vu fleurir des marques aux appellations les plus attractives les unes que les autres. Mais le contenu de leurs sachets pose parfois problème. Si à Ouagadougou et dans d’autres grandes villes, les usagers savent faire la différence entre ces eaux, il n’en est pas de même pour les habitants des provinces reculées. Dans ces localités sont déversées des quantités d’eau souvent à la qualité douteuse. L’Etat est une fois de plus interpellé.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+