Bonjour

BONJOUR :

 

La divagation des animaux fait désormais partie du quotidien des usagers de la circulation à Ouagadougou. C’est comme si nous étions en campagne, toute chose qu’il est difficile d’admettre. En effet, il ne se passe pas un jour sans qu’on ne croise dans la capitale burkinabè, des troupeaux de moutons ou de bœufs qui perturbent la circulation, créant régulièrement des accidents souvent mortels. Tout cela se produit dans la quasi indifférence des autorités municipales qui semblent n’avoir aucun pouvoir pour sévir face à cette situation à la limite intolérable.

Antoine BATTIONO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer