Bonjour

BONJOUR :

 

La semaine dernière, l’indignation était à son comble après qu’un camion avait écrasé une jeune lycéenne, allongeant ainsi la liste des victimes d’accidents mortels de la circulation liés au non-respect des heures de circulation en vigueur. On n’a pas encore fini de pleurer ce drame qu’une femme vient aussi d’être mortellement fauchée par un autre camion. C’était au cours du week-end écoulé à Ouagadougou. Voyez-vous ? C’est la preuve qu’il y a urgence à agir en sévissant rigoureusement pour que soient respectées les heures de circulation fixées pour les poids-lourds. Car à l’allure où vont les choses, personne n’est à l’abri.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer