Bonjour

BONJOUR

 

Dans quelques heures, débutera l’administration des épreuves du baccalauréat sur la quasi-totalité du territoire national. C’est le lieu d’attirer l’attention des candidats sur une pratique courante. Il s’agit des retards. En effet, il y a des candidats qui, on ne sait pour quelle raison, prennent du plaisir à traîner les pieds si fait qu’ils se laissent désagréablement surprendre par le temps. Etant donné qu’il s’agit d’un examen national, il y a lieu, pour les uns et les autres, de prendre leurs précautions pour ne pas annihiler neuf mois de dur labeur.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer