Bonjour

BONJOUR

 

En principe, toute occupation de la voie publique doit faire l’objet d’une autorisation. Mais dans les « six-mètres » de Ouagadougou, on constate souvent que des tentes, à l’occasion de cérémonies, sont dressées de façon anarchique. Non contents de barrer la voie, les intéressés ne se donnent pas la peine de le signaler quelques mètres avant. Si fait que certains usagers, à la moindre inattention, avec la complicité de la pénombre, peuvent se faire mal. C’est pourquoi pour la sécurité, il est nécessaire d’enlever entièrement les tentes après les cérémonies, ou déplacer les pieds de ces tentes qui se trouvent parfois au beau milieu de la voie.

Françoise DEMBELE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer