Bonjour

BONJOUR

 

Ils sillonnent les artères de la ville de Ouagadougou à longueur de journée et parfois même de nuit, à la recherche de leur pitance quotidienne. Eux, ce sont les mendiants que l’on rencontre dans les rues de la capitale. Parmi eux, il y en a qui sont infirmes et qui exposent leur vie en restant à côté des feux tricolores et souvent, à même le sol. On n’interdit pas à ces personnes de mendier, mais pour leur propre sécurité et pour celle des usagers, elles ont le devoir de bien se comporter, surtout qu’elles sont handicapés moteurs ou visuels. Il est normal de chercher de quoi se nourrir, mais pas au prix de sa vie.

Frédéric TIANHOUN (Collaborateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer