A la uneBonjour

BONJOUR

Face à la crise que connaît le secteur du transport, le gouvernement a décidé de taper du poing sur la table en donnant un délai d’un mois aux différents protagonistes pour trouver un consensus dans la mise en place de la faîtière que transporteurs et routiers appellent de leurs vœux. Tout en saluant la fermeté de l’autorité, nous l’appelons à prendre ses responsabilités en cas de non-respect des délais ; tant on en a marre de ces mouvements d’humeur à répétition aux conséquences incalculables. Il faut enfin siffler la fin de la recréation.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer