A la uneBonjour

BONJOUR

« Mesdames, venez voir ! Ces soutiens-gorges sont climatisés ! Et même ces slips ». Ces réclames d’un vendeur de friperie étaient adressées à un groupe de jeunes filles qui semblaient intéressées. Acheter un pantalon ou une jupe d’occasion, cela n’a rien d’anormal. Mais acheter des sous-vêtements d’occasion, cela passe difficilement. D’autant qu’il est inconcevable de « négocier » les vêtements intimes d’une connaissance. A fortiori, porter ceux d’un parfait inconnu! Une multitude de questions devraient tarauder l’esprit de ces filles : comment se portait la propriétaire? Etait-elle malade ? Quid de son hygiène intime ? Est-ce sain de porter les dessous d’autrui ?

Bref, ceux qui sont friands de ce type de marchandises, devraient réfléchir par deux fois avant de chercher à « climatiser » leurs sous-vêtements.

Issa SIGUIRE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer