Bonjour

BONJOUR

La suspension du trafic inter-urbain annoncée par les autorités avec effet immédiat, n’est pas sans conséquences. Si fait que l’on voit des gens qui, pour des raisons sociales ou sanitaires, séjournaient à Ouagadougou ou ailleurs et qui se retrouvent du coup bloqués. Le hic, c’est que certains d’entre eux n’ont pas où se loger alors que le pays est en plein couvre-feu à partir de 19h. Voyez-vous ? Ce n’est pas aussi simple que cela puisse paraître. Car, pour faire face au coronavirus, on risque de créer d’autres problèmes tout aussi complexes que difficiles à résoudre. Les autorités compétentes sont donc interpellées.

 Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer