Bonjour

BONJOUR

Depuis l’avènement du coronavirus en Afrique, et surtout en l’absence d’un traitement efficace homologué, chacun y va de ses moyens de précautions. C’est ainsi que l’on voit des gens qui se ruent sur les feuilles de neem, convaincus que cela leur permettra de prévenir la maladie. Seulement, cette forme d’automédication n’est pas sans conséquence. Car, elle expose ceux qui la pratiquent à d’autres risques sanitaires, en l’occurrence l’insuffisance rénale.

Frédéric TIANHOUN
(Collaborateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer