BONJOUR

BONJOUR

Déféquer à l’air libre est une pratique peu recommandable. Mais encore faut-il que des dispositions soient prises lors des grandes mobilisations pour parer à toute éventualité. Comme ce fut le cas lors du pèlerinage national au Sanctuaire Notre Dame de Yagma où les toilettes, même s’il y en avait, n’étaient pas à la portée de tous. Toute chose qui a indisposé de nombreux pèlerins qui, à leur corps défendant, étaient amenés à se soulager en plein air. N’y avait-il pas assez de toilettes ou est-ce l’incivisme des pèlerins qui a prévalu ? Toujours est-il que la situation était des plus désagréables. Le mieux serait désormais de travailler avec des structures spécialisées en la matière. Il y va de la bonne organisation de l’événement.

Françoise DEMBELE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+