BONJOUR  

BONJOUR   

 

Des élèves qui, dès le son de cloche de la recréation, se retrouvent dans des maquis et cabarets pour se saouler la gueule, et ce, au vu et au su des parents et enseignants ; voilà le constat que l’on fait d’année en année. A cela, il faut ajouter le fait que certains élèves se dopent chaque matin avant d’aller à l’école. D’où la montée en flêche de la violence dans nos établissements scolaires qui, à vrai dire, sont devenus plus des lieux de contrebande que des temples où se forment des cadres de demain. Franchement, il faut que quelque chose soit fait pendant qu’il est temps. Pour ce faire donc, tout le monde est interpellé.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+