Header

BONJOUR  

BONJOUR   

 

A Ouagadougou, les stationnements anarchiques de véhicules sont légion. Prenez l’exemple de la gare de l’Est. Ils sont nombreux les véhicules de transport, à la recherche de clients, qui stationnent au bord de la voie. Ce qui rend la circulation difficile, d’autant que la route qui relie l’hôpital Yalgado à l’échangeur de l’Est est non seulement étroite, mais aussi  très empruntée. Parlant de stationnement anarchique, faites un tour au marché Sankaryaar, et vous serez édifiés. C’est un véritable parcours du combattant que d’emprunter l’avenue de la liberté qui jouxte ce marché, tant les camions y sont mal stationnés. Or, la fluidité de la circulation urbaine est très importante.

Adama SIGUE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+