BONJOUR :

BONJOUR :

La fête de tabaski encore appelée Aïd el-Kébir avance à grands pas. Si certains se font du mouron parce que les temps sont durs et qu’ils ne sont pas sûrs de pouvoir perpétuer la tradition du père du monothéisme pur (Abraham ou Ibrahim) en se payant un mouton, d’autres, par contre, rivalisent dans l’achat du nombre de bêtes à immoler. Ce qui n’a rien à voir avec les préceptes de la religion. Car, cette manière de faire frise la mégalomanie. En tout cas, ce qu’il faut retenir, c’est que l’intention d’immoler pour Allah et rien que pour lui qui prime tout, est ainsi dévoyée. Lisez pour preuve la parole divine : «Jamais, ne parviendra à Dieu ni leur viande ni leur sang, mais ce qui lui parvient de votre part, c’est la piété... » Sourate 22 Verset 37.

Madi ZOUNDI
(Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+