BONJOUR

BONJOUR

Depuis un moment, les Ouagalais connaissent une pénurie de gaz. Les raisons de cette pénurie, on l’ignore encore, mais toujours est-il que c’est une situation qui met mal à l’aise les consommateurs. Quand on est habitué à l’utilisation du gaz, une telle pénurie inattendue ne peut que perturber les habitudes quotidiennes. Ce qui est encore déplorable, c’est qu’à la faveur de cette pénurie, certains distributeurs de gaz augmentent le prix de la bouteille à hauteur de 500 ou 1000 F CFA. Cela montre à quel point il y a un problème dans la distribution et la redistribution du gaz dont l’utilisation, quoi qu’on dise, est presqu’indispensable en ville. Il est temps que des dispositions soient prises pour prévenir  à l’avenir de telles pénuries et que, par ailleurs, des mesures soient prises pour éviter la spéculation sur le prix du gaz.

Adama SIGUE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+