BONJOUR

BONJOUR

Depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, qui a fait chuter le régime de Blaise Compaoré, on a l’impression que certains Burkinabè se croient tout permis. En effet, pour un rien, on voit des gens occuper illégalement la voie publique, empêchant les autres de circuler librement. Certes manifester est un droit, mais indisposer les autres est une infraction passible de sanction. Car, ne dit-on pas que notre liberté s’arrête là ou commence celle des autres ? Alors, s’achons raison garder. A bon entendeur !

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+