BONJOUR

BONJOUR

Quelques jours après la dissolution par le Conseil des ministres du conseil municipal de Saponé, les élèves de ladite localité ont décidé d’entrer en résistance, tout en appelant à la désobéissance civile. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on sent là une pure instrumentalisation des enfants, ourdie par l’une des parties en conflit, mais qui, faut-il le dire, traduit une certaine étroitesse d’esprit. Car, comment comprendre que l’on puisse mettre en péril l’avenir d’innocentes personnes, juste pour des desseins politiques ? C’est franchement regrettable. Laissez tranquilles les enfants SVP, messieurs les politiciens !

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+