BONJOUR

BONJOUR

Il devient de plus en plus courant, dans les villes du Burkina,  de voir des véhicules affectés au  transport en commun, faire de la voie publique,  des gares routières et ce, pendant parfois plusieurs heures, gênant ainsi la circulation. Et ce n’est pas tout. En effet, à ces conducteurs indélicats,   s’ajoutent ceux qui    occupent anarchiquement  la voie publique   avec leur véhicule personnel. Certains ne se gênent pas pour stationner souvent sur le terre-plein, qui pour boire une bière, qui pour faire  des emplettes, si fait que la circulation devient des plus difficiles, surtout aux  heures de pointe.  Les autorités communales doivent sévir afin que ces comportements cessent.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+