BONJOUR

BONJOUR

Le phénomène est récurrent et ce, malgré les campagnes de sensibilisation et autres actions. De quoi s’agit-il ? Il s’agit des surcharges que font les gros camions et que l’on constate à longueur de journée sur nos axes routiers. Non seulement les surcharges sont interdites, mais lorsque ces camions tombent en panne, c’est souvent la croix et la bannière pour se frayer un passage sur certaines artères de la ville, sans oublier les accidents de circulation qui peuvent en résulter. A cela s’ajoutent les dégradations précoces des routes. En effet, il n’est pas rare de constater que certaines routes, après un an ou deux seulement d’existence, sont dans un état de dégradation très avancé. Il y a lieu que des mesures vigoureuses soient prises par les autorités.

Colette DRABO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+