BONJOUR

BONJOUR

Le problème devient de plus en plus sérieux. Il s’agit de la rupture de certains produits pharmaceutiques. Après une consultation médicale, vous pouvez faire le tour de plusieurs pharmacies avec votre ordonnance sans être satisfait. La réponse est invariablement la même : il y a rupture. Qu’est-ce qui explique cela ? Il y a un mois environ, le ministère de la Santé, on se rappelle, avait tenté de rassurer l’opinion qu’il n’y avait pas péril en la demeure. Mais là, le constat est tout autre, si fait qu’on a envie de dire qu’il y a désormais « péril en notre Burkina ».

 

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+