BONJOUR

BONJOUR

Dans la ville de Ouagadougou, avoir un mécanicien aux environs de 6h du matin pour se dépanner n’est pas chose aisée. En tout cas, il faut prier Dieu pour que votre moto ne tombe pas en panne à cette heure de la matinée, sinon c’est la croix et la bannière ; vous allez pousser pendant longtemps l’engin avant de trouver un mécanicien. Or, dans une ville où  l’on est parfois obligé de parcourir une longue distance pour rejoindre son lieu de travail, on ne peut que quitter tôt  le domicile pour éviter les retards. Et comme si cela ne suffisait pas, certains individus s’improvisent mécaniciens avec quelques clés ou quelques pneus accrochés à leurs hangars. Au lieu de réparer votre engin, ils créent d’autres pannes, vous amenant ainsi à faire plus de dépenses.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+