BONJOUR

BONJOUR

Déjà que nos routes et « six-mètres » sont complétement ravinés avec des nids-de- poules par-ci, par-là, il s’en trouve des gens pour y ramasser du sable, le plus souvent après les pluies. C’est le lieu d’attirer l’attention de l’autorité municipale sur cette pratique hautement répréhensible qui mérite d’être sévèrement réprimée. Car, il faut le dire, certains Burkinabè ont l’oreille dure si fait qu’ils n’entendent raison que quand ils voient la chicote.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+