BONJOUR

BONJOUR

Depuis le début de la saison des pluies, les autorités municipales, en collaboration avec certaines bonnes volontés, organisent des séances de curage de caniveaux à travers la ville de Ouagadougou. Toute chose que l’on peut saluer à sa juste valeur, d’autant que cela permettra l’écoulement facile des eaux de pluies. Mais le constat est que, par moments, une fois sortis des caniveaux, les tas d’immondes restent disséminés aux abords si fait  qu’au moindre vent ou à la moindre pluie, ceux-ci retombent dans les caniveaux, annihilant ainsi les efforts consentis.

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+