BONJOUR

BONJOUR

Le ministère de l’Education nationale (MENA) vient de procéder à la fermeture de plusieurs établissements scolaires qui ne respectent pas les cahiers de charges. Il s’agit là d’une opération de salubrité publique qui, quoique tardive, doit être appréciée à sa juste valeur. Car, pendant très longtemps, des marchands d’illusions et des aventuriers ont investi le domaine de l’enseignement si fait qu’il y règne une pagaille à nulle autre pareille. C’est pourquoi les premiers responsables du département de l’éducation doivent veiller au grain, pour que ne renaissent pas sous d’autres formes, des écoles fantômes.

Boundi OUOBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+