BONJOUR

BONJOUR

Le constat est saisissant : hormis Ouagadougou, la capitale, il est difficile de naviguer convenablement dans bien des localités du Burkina. Même dans la deuxième ville du pays, Bobo-Dioulasso, se connecter à Internet est un véritable parcours du combattant. Il appartient donc aux différents opérateurs de téléphonie d’améliorer la qualité de leurs services pour le  bonheur de leur clientèle.

Drissa TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+