BONJOUR

BONJOUR

Le dimanche 7 octobre dernier, des individus passaient, de porte en porte, dans le quartier Karpala de Ouagadougou, faisant une « quête » pour, disent-ils, venir en soutien aux enfants en difficulté et ce, pour le compte d’une structure religieuse.  Chaque famille visitée est invitée à faire une contribution financière dans ce sens. Une telle pratique ouvre la voie à l’escroquerie. Dans tous les cas, il est curieux que pendant que le ministère de l’Action sociale lance une opération de souscription pour venir en aide aux enfants et femmes retirés de la rue, des structures dont on peut douter de la crédibilité d’ailleurs, se permettent de mener pareille activité.

Michel Nana

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+