BONJOUR

BONJOUR

On a l’impression que la plupart des Burkinabè ne rationnalisent pas leurs dépenses. Car, très souvent, dans des maquis et autres gargotes, on en voit en train de payer tel ou tel article à coup de milliers de francs CFA alors même que cela n’a très probablement pas été budgétisé. Conséquence, beaucoup se retrouvent financièrement fauchés en milieu de mois, incapables de joindre les deux bouts. Voyez-vous ? Ne nous laissons pas, comme le disait un spécialiste, dominer par notre émotion quand nous dépensons. Seule doit prévaloir la raison !

Valérie TIANHOUN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+