CHAN 2018 : La FBF exprime son « incompréhension face au choix de certains joueurs »

CHAN 2018  :   La FBF exprime son « incompréhension face au choix de certains joueurs »

 

Ceci est un compte rendu de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fédération burkinabè de football. Le document signé du porte-parole de la FBF, Alexandre Le Grand Rouamba, revient notamment sur la participation mitigée des Etalons locaux au CHAN 2018 au Maroc. Lisez plutôt !

 

Le Comité exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) s’est réuni le jeudi 8 février 2018 à son siège, sis à Ouaga 2000, de 18h à 21h30 mn. Présidé par le président de la FBF, le Colonel Sita Sangaré, cette réunion ordinaire avait à l’ordre du jour les points suivants :
- Bilan de la participation des Etalons locaux au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) ;
- Plan de communication et marketing de la FBF ;
- Préparation de l’Assemblée générale extraordinaire de la FBF ;
- Divers.
Avant d’aborder les points à proprement parler, tous les membres du Comité exécutif ont tenu à saluer l’élection du Président de la FBF au Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), le 2 février dernier à Casablanca au Maroc, lors de l’Assemblée générale de la CAF. A travers un « standing ovation » réservé au Colonel Sita Sangaré à la faveur de cette réunion, les membres du Comité exécutif ont voulu signifier que cette élection honore le football burkinabè, partant de là, tout le Burkina Faso.
Abordant le premier point à l’ordre du jour, le chef de mission fédéral, Mathias Tia, a fait un bilan détaillé de la participation des Etalons locaux au dernier Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui s’est déroulé au Maroc du 13 janvier au 4 février 2018. Dans l’ensemble, la mission s’est bien déroulée. Le Comité exécutif a tenu à saluer la bonne compréhension et la bonne collaboration qui ont régné entre le ministère des Sports et des loisirs et la Fédération burkinabè de football, tout au long de cette mission. Chacune des deux entités a honorablement joué sa partition.
Sur le plan sportif, les résultats ont été en deçà des attentes. En effet, sur les 3 matches, les Etalons locaux ont enregistré deux matches nuls (contre l’Angola et le Cameroun) et une défaite contre le Congo. Avec 2 points, un (1) but marqué et trois (3) encaissés, le Burkina s’est classé 3e sur 4 dans la poule D.
Tirant les enseignements de cette participation, le Comité exécutif de la FBF a noté que la sélection de Drissa Malo Traoré dit saboteur (dont le contrat court jusqu’au 31 mars 2018) regorge de jeunes joueurs qui peuvent donner satisfaction dans l’avenir. Respectueux de son engagement à ne pas s’ingérer dans le classement des entraîneurs, le Comité exécutif a tout de même affiché son incompréhension face au choix de certains joueurs au cours de ce tournoi. Malgré ce résultat, il est conscient qu’il y a toujours quelque chose à capitaliser après cette expédition.
Pour ce qui concerne le deuxième point de l’ordre du jour, la Commission communication et marketing a fait part de la tenue de son atelier, les 3 et 4 février. L’atelier s’est penché, entre autres, sur le plan de communication de la FBF. Il doit se poursuivre les 10 et 11 février. Il a été demandé à ladite commission de faire part de ses premières propositions à l’ensemble du Comité exécutif pour appréciation.
S’agissant de l’Assemblée générale extraordinaire de la FBF, le Comité exécutif a été informé qu’elle se tiendra le 24 mars 2018. Cette AGE va essentiellement se pencher sur les propositions de réformes touchant tous les textes régissant le fonctionnement de la FBF.
La compétition des jeunes était au centre des préoccupations du Comité exécutif. A ce sujet, assurance a été donnée que la Coupe de l’Assemblée nationale se poursuivra. Toutes les 13 régions ont du reste déjà engagé des équipes à cet effet.
Avant de lever la séance , le Colonel Sita Sangaré a porté à la connaissance des membres du Comité exécutif que les deux clubs engagés en compétitions africaines (RCK et EFO) vont bénéficier de l’accompagnement financier de la FBF.

Le Porte-parole de la FBF
Alexandre Le Grand ROUAMBA

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+