COMMUNE DE BANFORA : Le maire rend compte de 18 mois de gestion

COMMUNE DE BANFORA : Le maire rend compte de 18 mois de gestion

Le maire de la commune de Banfora, Aboubacar Héma, ses conseillers et collaborateurs étaient face à la population de Banfora le 13 janvier 2018, pour rendre compte de leur gestion. Sur 114 activités prévues, 108 ont été réalisées et, selon l’édile Héma, la motion de défiance à laquelle il a fait face en juin 2017 explique pourquoi l’ensemble des activités n’ont pas été réalisées.

 

C’est un maire assez relaxe qui était face à ses concitoyens ce 13 janvier 2018 dans la salle de conférences de la nouvelle mairie de Banfora. En présence de ses collaborateurs et des conseillers municipaux, Aboubacar Héma, pour la deuxième fois, s’est essayé à la reddition des comptes à travers un dialogue communal. Un exercice qu’il semble avoir réussi puisque, lorsque le tour est venu à la population de s’exprimer, il y en a qui lui ont décerné la note de 9,50. En effet, celui-ci a présenté son bilan suivant trois principaux axes. Pour le premier axe, à savoir la promotion de la gouvernance locale, le maire a fait noter qu’il s’agissait pour lui de mieux organiser le fonctionnement de l’administration communale. Au regard de sa taille, celle-ci souffrait de l’absence de certains départements. C’est ainsi, a-t-il dit, que l’organigramme de la mairie a été revu avec la création de certaines directions dont celle des ressources humaines, le renforcement de la direction des matières transférées et la création du service de la promotion du monde rural pour tenir compte de cette importante frange de la population. De plus, un cadre d’échange avec la population a été créé pour permettre de maintenir le contact entre la mairie et les citoyens. Toujours dans le compte de ce premier axe, l’édile de Banfora explique à la population que des mesures ont été prises pour une meilleure mobilisation des recettes communales. Pour ce qui est du développement de l’économie locale, second axe stratégique de la présentation, Aboubacar Héma a rendu compte à la population que lui et ses collaborateurs ont mobilisé des fonds qu’ils ont mis à la disposition des acteurs de l’économie locale.

Dans le même temps des mesures ont été prises pour favoriser les échanges commerciaux entre Banfora et les villes frontalières de la Côte d’Ivoire, d’une part, et, d’autre part, entre Banfora et les autres villes du Burkina. Le maire rassure que les partenariats qui ont vu le jour par ce truchement portent des fruits. Le troisième axe du bilan est celui qui a le plus retenu l’attention de l’assemblée et qui lui a donné de réels motifs de satisfaction. La population n’a pas manqué d’acclamer le maire lorsqu’il a fait savoir qu’il est en passe de relever le défi qui lui tient à cœur, à savoir rendre la commune de Banfora autonome en matière de reprofilage des voies. Dans cette optique, a-t-il annoncé, la mairie a acquis du matériel de terrassement. Un nouveau camion de 18 m3 ainsi qu’une nouvelle niveleuse sont venus renforcer le parc. Les véhicules et autres engins lourds qui étaient sur cale ont été réparés et ont repris du service. Aboubacar Héma n’a pas omis de rassurer la population que les différentes réserves de la commune ont été sécurisées par un minutieux travail d’immatriculation. Dans l’ensemble, a-t-il dit, sur les 114 activités qui étaient prévues pour cette partie de son programme, 106 ont été réalisées. Les 8 autres sont en cours et ne tarderont pas à être bouclées. A entendre le maire, la réalisation de ces 8 activités a été retardée par la motion de défiance à laquelle il a fait face au cours du mois de juin 2017. La population a saisi cet espace de dialogue communal pour attirer l’attention du maire sur le manque d’eau potable dans certains secteurs comme à Kossara et Tangora. Les difficultés qu’éprouve le COGES du CSPS de Tarfila nouvellement installé à prendre le contrôle de la gestion, la délimitation des domaines scolaires pour sécuriser les élèves et leurs enseignants, et l’élargissement du pont au niveau de la station SKI de Banfora pour réduire le nombre d’accidents à ce carrefour ont été également notifiés au maire tout comme la situation du lotissement dans le quartier Tatana. Dans la même foulée, le DG du CHR, Désiré Ky, a interpellé l’exécutif communal sur la prise en charge des malades indigents ainsi que l’éclairage dans la cour du CHR de Banfora. Dans la soirée de 13 janvier 2018, Aboubacar Héma a procédé au lancement de la première édition de la coupe de son mandat.

Mamoudou TRAORE

 (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+