A la uneEchos des provinces

COMMUNE DE GOURCY : Le maire Kadidja Traoré demande publiquement pardon

 

Une cérémonie tenant lieu de meeting de relance des activités socio-économiques et culturelles de la commune de Gourcy a eu lieu le samedi 13 avril 2019 à la place de la Nation de Gourcy, sous le patronage du médiateur du Faso représenté par son chef de département des relations publiques et de la coopération internationale, Inessa Traoré / Ba avec Naaba Baongo, chef de Gourcy comme invité d’honneur. C’était en présence d’une forte délégation de l’ADF/RDA conduite par le président du parti, Gilbert Noël Ouédraogo. A l’occasion, le maire Kadidja Traoré a demandé publiquement pardon.

«Filles et fils de Gourcy, du Zondoma, aujourd’hui est un jour spécial, un jour de pardon. Nul n’est parfait sur cette terre et seuls ceux qui agissent se trompent. J’ai travaillé, j’ai commis des erreurs, j’ai failli à un moment donné et pour cela, je vous demande sincèrement pardon. Il y a eu certes, des mésententes mais le pire a été évité. Je remercie tous ceux qui ont œuvré dans ce sens. Taisons nos querelles intestines et inutiles et luttons ensemble contre notre ennemi commun qui est le terrorisme »; tel est en substance le message du maire Kadidja Traoré, lors de cette cérémonie de relance des activités socio- économiques et culturelles aux allures de meeting. Avant de quitter la tribune, elle a formulé un chapelet de doléances à l’endroit du président du Faso par le biais du médiateur du Faso pour la commune de Gourcy, partant de la province du Zondoma. Ce sont, entre autres, la réalisation d’un barrage pour booster la filière niébé, la construction de salles de classe pour remplacer celles sous paillotes, de Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) pour rapprocher davantage les populations des services de santé. Pour Inessa Traoré / Ba qui a représenté le médiateur du Faso, c’est avec un grand plaisir qu’elle s’est associée à l’évènement qui est la preuve que la sérénité est revenue dans la commune. C’est un exemple que nous voulons voir dupliqué partout au Burkina, a-t-elle renchéri. Elle a, pour ce faire, exhorté les différents acteurs à poursuivre le dialogue pour l’amélioration du climat de travail au sein du Conseil municipal au profit des populations. Pour terminer, elle a marqué la disponibilité du médiateur du Faso à apporter son appui à toute initiative qui irait dans le sens de la finalité des missions de son institution, à savoir la construction d’une nation forte, paisible, sécurisée, prospère, pour le bonheur des populations actuelles et des générations futures. Avant le maire, les représentants des anciens, des chefs coutumiers et des organisations de la société civile se sont succédé pour également prôner le pardon, l’entente et la cohésion sociale entre les filles et fils de Gourcy. La cérémonie a pris fin par la remise des prix aux lauréats de la course cycliste féminine et du mini-tournoi de football. Pour rappel, Kadidja Traoré, maire de Gourcy, a été suspendue de ses fonctions de maire par un arrêté ministériel en date du 19 décembre 2018 pour une période de 3 mois, avec pour motif de n’avoir pas convoqué une session pour statuer sur une motion de défiance à son encontre déposée le 30 juillet dernier, l’accablant de mauvaise gestion.

P.B.Winninmi ILBOUDO
(Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer