COMMUNE DE GOURCY : Le retour triomphal du maire Kadidja Traoré

COMMUNE DE GOURCY :  Le retour triomphal du maire Kadidja Traoré

Pour son retour à Gourcy, après que le président du tribunal administratif de Ouagadougou, en date du 14 novembre 2018, statuant en référé, contradictoirement en matière administrative et en premier lieu, a suspendu l’exécution de l’arrêté N° 2018 – 237/ MATD/CAB du 06 novembre 2018 portant suspension des fonctions du maire de la commune de Gourcy, en attendant la décision du tribunal administratif quant au fond de l’affaire, Kadidja Traoré a été accueillie triomphalement par la population, le jeudi 22 novembre 2018.

C’est sous un soleil de plomb que le maire Kadidja Traoré a été accueillie aux environs de 13h 20mn par la population, à la sortie Sud de la ville, à ‘’zi midu’’ (zones rouges) nommé ainsi car du sang y aurait été versé autrefois. Au son des klaxons de véhicules et de motocyclettes, de vuvuzélas et de sifflets, le cortège s’ébranle vers la place de la Nation en arpentant la Route nationale 2, avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire ceci : nous, population du Zondoma, saluons la levée de la suspension du maire Kadidja Traoré. Les OSC, les jeunes de Gourcy félicitent la Justice burkinabè pour son impartialité dans les décisions judiciaires. A ladite place, le maire Kadidja Traoré, après avoir demandé plusieurs fois le silence et rendu hommage à Naaba Baongo, chef de Gourcy, à ses notables et à toute la population de sa commune, livra le message suivant : « Je suis contente pour le verdict rendu par la Justice, c’est ça la vérité. Nous ne sommes pas arrivés à la tête de la commune de Gourcy par mensonges ou par tricherie mais plutôt par la volonté des populations pour le développement de ladite commune. Gourcy ne peut se développer dans la division de ses filles et fils. Pardonnons nous à présent, parlons le même langage car nous sommes tous de la même famille. Par votre travail, vous avez montré que personne ne viendra de l’extérieur pour nous diviser. Que celui qui a à cœur le développement, nous rejoigne. Nous n’avons nullement le temps de faire la bagarre. Ensemble, mobilisons-nous pour le bien-être des populations des 40 villages et 05 secteurs de la commune ». Pour El hadj Salif Mandé, porte-parole des manifestants, par ailleurs secrétaire adjoint chargé des anciens dans la section du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) du Zondoma, la population est sortie pour exprimer sa joie pour la suspension de la suspension du maire Kadidja Traoré par la Justice. « Jusqu’à l’heure où je parle, les raisons de la sanction nous sont méconnues et nous disons non au départ de celle-ci. A partir d’aujourd’hui, il n’y a plus de bagarre à Gourcy, plutôt en ce qui nous concerne. Nous appartenons au même parti, celui de tous et nous demandons aux dirigeants de prendre leurs responsabilités. Il nous faut privilégier le dialogue et non la force pour résoudre les crises. Après la place de la Nation, chacun rejoint son domicile ou son lieu de travail. Celui qui désobéira à cette instruction, assumera seul son acte ». Au moment où nous bouclions ces lignes, aucun acte de vandalisme ne nous avait été signalé.

P.B.Winninmi ILBOUDO
(Correspondant)

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+