CONFIDENCES DU WEEK-END

CONFIDENCES DU WEEK-END

 Canada : la femme de Yacouba Isaac Zida interceptée avec plus de 130 millions F CFA en espèces

 

C’est Jeune Afrique, dans son édition de cette semaine, qui le dit : Yacouba Isaac Zida fait l’objet d’une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Voilà ce qu’a écrit JA : « Dans une lettre dont JA a obtenu copie, datée du 23 novembre 2017 et adressée à Athanase Ilboudo, l’ambassadeur du Burkina au Canada, un inspecteur de la GRC sollicite « l’assistance » du gouvernement burkinabè afin de retracer l’origine de « transactions financières suspectes ». Cet inspecteur affirme qu’après l’arrivée de Zida et de son épouse à Ottawa, « certaines transactions les impliquant ont été rapportées à la GRC, car elles « comprenaient des indicateurs associés au blanchiment de capitaux ». Ce courrier révèle également que le 9 septembre 2017, Rehanata Stéphanie Zida/Kaboré a été interceptée par des agents des frontières à son arrivée à l’aéroport d’Ottawa avec 208 000 euros (plus de 130 millions de F CFA) en espèces, qu’elle aurait omis de déclarer. Informées fin novembre 2017, les autorités burkinabè ont répondu favorablement à la demande de coopération de la GRC, qui souhaite déterminer l’origine de ces fonds. Reste que la Justice burkinabè n’a, pour l’heure, ouvert aucune procédure judiciaire pour des faits de corruption ou de détournement de fonds à l’encontre de Zida ».

 Affaire de viol d’une élève de L’Aurore : les précisions du Complexe

 

Ce communiqué qui porte sur l’affaire de viol d’une fille à Ouagadougou, émane de l’administration de l’établissement L’Aurore : « Depuis quelques jours, des informations publiées par certains médias en ligne font état d’une élève du Complexe scolaire L’Aurore qui a été agressée par de jeunes garçons élèves qui l’ont violée. En réalité, dans cette affaire dite de « Viol d’une élève », selon la direction de L’Aurore, la victime ne fréquente pas à L’Aurore mais est plutôt une élève du lycée Classique. Toutefois, L’Aurore reconnaît que trois de ses élèves figurent dans le groupe d’élèves qui auraient abusé de la fille, et ignore l’établissement d’origine des autres agresseurs. L’Aurore précise que l’affaire est actuellement à la gendarmerie et attend la fin de la procédure pour prendre les mesures qui s’imposent dans cette affaire scabreuse qui ne s’est pas déroulée dans son enceinte ».

 

 Affaire Thomas Sankara : l’extradition de Blaise Compaoré vers le Burkina exigée

 Le réseau international « Justice pour Sankara justice pour l'Afrique » se réjouit de la désignation du juge français Cyril Paquaux, vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris (TGI), pour exécuter la commission rogatoire internationale demandée sur l’assassinat de Thomas Sankara. Le réseau réclame l’extradition de Blaise Compaoré. « Nous exigeons que la Côte d’Ivoire procède sans tarder à l’extradition de Blaise Compaoré vers le Burkina Faso ; nous demandons une nouvelle fois à la France dont l’armée a exfiltré Blaise Compaoré en Côte d’Ivoire en 2014, d’intervenir auprès du gouvernement de la Côte d’Ivoire pour qu’il soit procédé à cette extradition ; nous exhortons toutes les personnes de France disposant d’éléments permettant de faire la lumière sur une éventuelle participation française à l’assassinat de Thomas Sankara, à demander à se faire entendre par le juge Cyril Paquaux », écrit-il.

* Projet Irapol: 223 affaires relatives à des actes terroristes enregistrées

 

Ceci est un extrait du communiqué de la Direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de la Sécurité : « Implémenter un système d’information mutualisé au profit des acteurs de la lutte contre l’insécurité et construire un tableau de bord dynamique permettant d’accéder, de manière sécurisée, à des informations fiables dans les meilleurs délais et favoriser la prise de décisions appropriées. Ce sont, entres autres, les principaux objectifs du projet d’Identification, de rapprochement et d’analyse de Police (IRAPOL). Lancé le 15 janvier 2015, cet outil informationnel global sur lequel repose la stratégie nationale de sécurité intérieure, a permis, en trois ans de vie, d’engranger des résultats qualifiés de satisfaisants par la quasi-totalité des intervenants à la sympathique cérémonie qui a eu pour cadre, la cour du Commissariat central de Police de Ouagadougou. Et pour cause: 361 647 requêtes ont été traitées ; 75 232 affaires de police judiciaires enregistrées dont 223 affaires relatives à des actes terroristes; 17 377 personnes enregistrées dont 258 pour fait de terrorisme ; 55 057 engins, 5 494 armes. La liste n’est pas exhaustive…Il est à noter que l’appui de l’Union européenne à IRAPOL qui était de l’ordre de 410 108,45 euros pour la première phase du projet, passera à un peu plus de 3 millions d’euros pour la phase 2. L’annonce a été faite par le chef de la Délégation de l’Union Européenne, Jean Lamy, dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion. Toute chose qui devrait permettre à nos Forces de sécurité intérieure d’accomplir aisément leur mission de police judiciaire avec diligence, efficacité et du même coup, réduire à terme le taux de criminalité dans notre pays ».

Afrique : Canal + a gagné environ 700 000 abonnés individuels en 2017

 

L’information vient de notre confrère Agence Ecofin. Elle indique que « Canal + a gagné environ 700 000 abonnés individuels en 2017 ».  Elle rapporte, entre autres, ceci : « En Afrique, Canal + a gagné près de 700 000 abonnés individuels en 2017. Cette information a été fournie par les résultats financiers de Vivendi pour l’année écoulée, présentés et publiés hier par la multinationale française. D’après les chiffres publiés, Canal + Afrique est passé de près de 2,8 millions d’abonnés fin décembre 2016 à près de 3,5 millions d’abonnés, un an plus tard. En plus de l’amélioration des résultats de Canal + Afrique, c’est toute l’activité du groupe à l’international qui a progressé. Le chiffre d’affaires des activités de Canal + à l’international a connu une hausse de 4,8 % par rapport à 2016. Il est passé de 1,442 million d’euros (2016) à 1,512 millions d’euros. En Afrique, Canal + a réalisé un chiffre d’affaires de 511 millions d’euros en 2017, contre 450 millions d’euros, l’année précédente. Au cours de l’année 2017, Canal + avait suscité quelques inquiétudes aussi bien en France qu’en Afrique où le groupe avait perdu des abonnés. La situation s’est inversée aux troisième et quatrième trimestres, aux termes desquels le groupe a finalement affiché des résultats positifs pour le compte de l’année ».

 Etats-Unis d’Amérique: Dr Lassina Zerbo reçoit le Prix Diplomatie Scientifique

 

Dr Lassina Zerbo, le Secrétaire exécutif de l'OTICE, a reçu  le Prix Diplomatie Scientifique. C’était le 16 février 2018. Ce Prix lui a été décerné par l'Association américaine pour l'avancée de la Science. Il récompense les efforts de Dr Zerbo pour l'abandon total des armes nucléaires dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+