CONFIDENCES DU WEEK-END :

CONFIDENCES DU WEEK-END :

 

 

Attaque de la Minusma à Tombouctou : le caporal Ibrahim Yaméogo tué

 Un soldat burkinabè tué et 6 autres blessés, lors d'une attaque contre un camp de la MINUSMA, le samedi 14 avril dernier, à Tombouctou au Mali. Le soldat tombé sous les balles assassines des terroristes, est le caporal Ibrahim Yaméogo. Le camp de la MINUSMA, à Tombouctou, est essentiellement constitué de soldats burkinabè. Encore une fois, peut-on dire, c’est l’armée du pays des Hommes intègres qui a été visée et avec elle, les forces françaises puisque la force Barkhane, également basée à Tombouctou, a été ciblée par les assaillants. Selon nos informations, l’attaque est «sans précédent » et a fait au moins un mort et une vingtaine de blessés. Des tirs de roquettes, des assaillants déguisés en Casques bleus à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu, les terroristes n’ont pas fait dans la dentelle.  Avant l’attaque de samedi, la MINUSMA avait perdu plus de 160 Casques bleus, dont 102 dans des actes hostiles.

 

  Coopération militaire : Roch Marc Christian Kaboré en Arabie Saoudite  

 Sur invitation des autorités saoudiennes, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part, ce 16 avril 2018 à Dammam en Arabie Saoudite, à la clôture d’exercices militaires dénommés «bouclier commun du Golf». Cette visite du Président du Faso permettra de mieux affiner la coopération militaire avec le royaume saoudien. Outre la coopération militaire, d’autres domaines de coopération au développement, figureront au menu des entretiens entre le chef de l’Etat burkinabè et les autorités saoudiennes. Roch Marc Christian Kaboré a rejoint l'Arabie Saoudite hier, à partir de Lomé au Togo, où il a pris part à la conférence extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur la Guinée-Bissau.

  Indice de sécurité personnelle : le Burkina Faso, 15e africain et 91e mondial

 L’Afrique subsaharienne occupe les profondeurs du classement mondial 2017 en matière de sécurité et d’ordre public, établi par l’organisation Gallup. Selon l’Agence Ecofin, ce classement est « basé sur un indice issu d’un sondage réalisé auprès de 136 000 personnes dans 135 pays - dont 37 pays africains - qui permet d’évaluer le sentiment de sécurité des personnes et leurs expériences personnelles en matière de criminalité et d’application de la loi ». « Selon l’indice 2017 sur la sécurité et l’ordre public dans le monde, plus de six personnes sur dix dans le monde, disent avoir confiance dans leur police locale (68%) et se sentent en sécurité lorsqu’elles marchent seules la nuit (64%). Une personne sur sept (14%) affirme avoir eu des biens volés durant l’année de référence de l’enquête et 6% disent avoir été agressés », affirme l’agence. Dans le classement selon cet indice, le Burkina Faso occupe le 15e rang sur 37 au niveau africain et le 91e sur 135 au plan mondial.

 Médiateur du Faso : Saran Séré Sérémé animera une conférence publique le week-end prochain

 Saran  Séré Sérémé, marraine de la Journée Hommage à la Femme organisée par la diaspora burkinabè à New York, va  animer une conférence publique sur le thème: « Implication des femmes de la diaspora au développement socio-économique et culturel du Burkina Faso ». Selon nos informations, l’activité se tiendra le samedi 21 avril prochain à New York. La présence, à cette activité, de Seydou Kaboré, Ambassadeur du Burkina Faso aux USA, est également annoncée.

  Au lendemain du prêche du Cheick Abdoul Aziz Soré, le stade du 4-août était méconnaissable

 Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril 2018, le Stade du 4-Août a rassemblé du beau monde. Et pour cause, le Cheick Abdoul Aziz Soré y a organisé un prêche. Malheureusement, dans la journée du 14 avril, la cour du stade et certains endroits à l’intérieur, étaient méconnaissables. De très nombreux sachets abandonnés, jonchaient toute la cour du stade et à l’intérieur, il y avait une très forte odeur nauséabonde d’urine. Et les personnes qui y étaient pour suivre des matchs du championnat national de football, en ont eu pour leur grade, puisqu’elles ont souffert des odeurs pestilentielles. La direction générale de l’Office de gestion des infrastructures sportives est donc interpellée, face aux comportements de ceux-là qui viennent louer le stade pour leurs activités.

 Année scolaire 2017-2018 à Ouaga : débandade d’enseignants du privé pour salaires impayés

 Selon des informations qui nous parviennent de plusieurs établissements d’enseignement privé de la ville de Ouagadougou, certains enseignants, pour n’avoir pas perçu leurs salaires depuis quelques mois, ont décidé d’arrêter  les cours dispensés aux élèves. De même, d’autres enseignants, conscients, rapporte-t-on, qu’ils risquent de ne pas percevoir leurs salaires pour leurs prestations du troisième trimestre de l’année, ont préféré interrompre leurs cours. Tous, ils accusent les fondateurs des établissements privés, de ruser avec leur personnel enseignant pour finir l’année scolaire. C’est un phénomène devenu structurel et il est important que l’autorité et les parents d’élèves prennent leurs responsabilités pour l’enrayer. Mais, pour le moment, les élèves des établissements concernés, notamment ceux en classe d’examen, n’auront que leurs yeux pour pleurer. Pour ceux des classes intermédiaires, et selon la pratique qui nous a été décrite, il leur sera « fabriqué » des notes et des bulletins.

  Salon international des mines et carrières au Maroc : le Burkina sera bien représenté

 Du 17 au 19 avril 2018, Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat représentant Oumarou Iidani, ministre des Mines et des Carrières, se rendra à Casablanca, à la tête d’une délégation du Burkina Faso, pour prendre part au Salon international des Mines et des carrières (SIMC). Outre le ministre en charge du Commerce, la délégation burkinabè sera composée de Brahima Sorgho (Secrétaire permanent de la semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest), Sylvain Somé (Directeur Général des Mines et de la Géologie), Abdoulaye Sambaré (Directeur Général des Carrières) et Aimé Aristide Zongo (Directeur général du Bureau des mines et de la Géologie du Burkina). Organisé sous l’égide du Ministère marocain de l’Energie, des mines et du développement durable, le SIMC vise à promouvoir la concertation et l’échange d’expériences entre les participants, à présenter les potentialités du secteur minier africain et à appréhender les avancées et les changements intervenus dans le domaine des mines et des carrières. En marge du SIMC, se tiendra une cérémonie officielle de signature d’un accord-cadre dans le domaine des mines et de la géologie, entre le gouvernement burkinabè et celui marocain.

  Turquie : la diaspora burkinabè organise "Fasoraare" à Istanbul

 Les ressortissants burkinabè en Turquie, ont organisé une activité culturelle, le samedi 14 avril dernier, à Istanbul, la capitale économique du pays. L'un des objectifs majeurs de la diaspora burkinabè, est de participer à la consolidation des relations turco-burkinabè, sur le plan économique et culturel. C'est dans cette perspective que la journée dénommée "Fasoraare" a été placée sous le thème "Potentialités économiques et culturelles du Burkina Faso". L'objectif principal de l'activité est non seulement de contribuer à divulguer notre culture à l'étranger, mais aussi d'attirer les investisseurs vers le Burkina Faso.

  Soum : les enseignants en arrêt de travail de 48 heures

 Selon nos informations, les organisations syndicales du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la province du Soum, ont invité leurs militants et sympathisants à un arrêt de travail de 48 heures, les 16 et 17 avril 2018. Cela fait suite à l’enlèvement d’un enseignant et l'assassinat d'une élève de CM2 à Bouro, dans le Soum.

 Cyclisme : Aziz Nikiéma remporte le maillot jaune du Tour du Togo

« Le sprinter burkinabè, Abdoul Aziz Nikiéma, a remporté, dimanche, la 27e édition du Tour international du Togo, malgré la victoire, à la 6e étape, du Belge Cordeel Sander qui a devancé au sprint, le Français Mickael Danet sur la ligne d’arrivée du critérium de Lomé ». Cette information a été rapportée par l’Agence d’information du Burkina (AIB). Hier, 15 avril, Abdoul Aziz est arrivé 3e dans ce sprint groupé et garde son maillot jaune qu’il a conquis depuis la première étape, maintenant ainsi son écart de 4 secondes sur son challenger belge, Sander.

 

Articles similaires

1 Commentaire

  1. Ousmane Sory

    Jespère ke le president ne va pas aller nous mettre dans une situation non confortable? parce ke ce sont les etats unies ki protège les saoudiens et ce sont saoudiens ki sont les vrès narcotraficants au sahel et apuyé et protèger par la France donc il faut savoir ce ke tu mange laba presid et surveille ton arrière.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+