CONSEIL D’ADMINISTRATION DE SOS SAHEL INTERNATIONAL BURKINA : Alfred Sawadogo cède sa place à Alfred Ouédraogo

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE SOS SAHEL INTERNATIONAL BURKINA : Alfred Sawadogo cède sa place à Alfred Ouédraogo

Après douze ans et demi à la tête du conseil d’administration de SOS Sahel international Burkina Faso (SOSSIBF), Alfred Sawadogo a estimé qu’il était temps de passer la main à Alfred Ouédraogo. Cette alternance au sein de SOSSIBF est intervenue le 19 mars 2016, au cours de sa 23e assemblée générale annuelle tenue au siège de l’ONG à Ouagadougou. En plus du renouvellement de l’ancienne équipe, l’AG a permis d’examiner les activités réalisées en 2015 et de dégager des perspectives pour l’année en cours.  

 

L’alternance ne concerne pas seulement les partis politiques ; elle est aussi le baromètre d’une bonne gouvernance au sein d’une association. C’est convaincu de cela qu’après douze ans et demi au poste du Président du conseil d’administration (PCA) de SOS Sahel international Burkina Faso,  Alfred Sawadogo a passé le témoin à Alfred Ouédraogo. C’était le 19 mars 2016 à l’issue de la 23e assemblée générale de ladite ONG. Avant de céder sa place à son successeur, Alfred Sawadogo a tenu à expliquer le sens profond de sa décision. En effet, il a dit avoir été inspiré par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014: « Les leçons que l’on peut tirer de l’insurrection populaire, c’est l’exigence de la qualité dans la gestion et davantage de démocratie dans la dévolution des responsabilités ». En décidant donc de se faire remplacer à la tête du conseil d’administration de l’ONG, Alfred Sawadogo veut donner le ton pour que les uns et les autres sachent que les organisations de la société civile sont des écoles de démocratie. Il a, par ailleurs, demandé à la nouvelle équipe de faire mieux que la sienne qui, a-t-il dit, a fait ce qu’elle pouvait dans un contexte difficile. Et de rappeler que l’année 2015 a été marquée dans son ensemble par un fléchissement des financements, donc des activités.

 

Plus d’un milliard de F CFA d’investissements en 2015

 

En dépit de cette situation, son équipe, a-t-il révélé, a pu conduire la barque hors du tumulte. Toutefois, il a reconnu que les investissements de 1,7 milliard de F CFA réalisés en 2015, sont en deçà des performances habituelles qui sont de 2 à 3 milliards de F CFA.  Qu’à cela ne tienne. M. Sawadogo a espoir que le renouveau démocratique dans lequel le pays s’est inscrit, permettra à l’organisation de relancer les investissements en faveur des milieux pauvres en particulier les milieux ruraux.  A son avis, la recherche de la qualité dans la mise en œuvre des projets et programmes devrait être désormais leur préoccupation et plus particulièrement la mesure d’impact des différentes actions sur le niveau de vie économique et social des populations bénéficiaires. Aussi, chaque projet mis en œuvre et clôturé devrait avoir une lecture claire de ce qu’il a apporté concrètement comme amélioration dans la vie quotidienne des populations concernées. Le PCA de SOSSIBF n’a pas manqué de saluer la mémoire de 5 membres de l’ONG décédés et les victimes des attaques terroristes du 15 février 2016. Pour lui, le concept hideux véhiculé par ces attentats ne passera pas au Faso car aucun citoyen ne nourrira une haine religieuse à l’égard de l’autre. La directrice de la promotion et du suivi permanent des ONG au ministère de l’Economie, des finances et du développement, Nadine Tamboura, a, à l’ouverture de l’AG, soutenu que le travail qu’accomplit SOS Sahel international Burkina dans le milieu rural et quelquefois dans le milieu périurbain, est plus qu’appréciable.  Selon elle, 2015 a été une année douloureuse mais aussi porteuse d’espoir.

 

Bilan et perspectives

 

Elle a félicité SOSSIBF qui, malgré le contexte difficile de 2015, a pu, s’est-elle réjouie, participer aux résultats atteints dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs déclinés dans les différentes politiques publiques de développement. Et d’ajouter que son vœu en ce début d’année, est que toutes les forces et les énergies concourent à la consolidation de la paix, de la cohésion sociale et de la stabilité au Burkina Faso. Mme Tamboura a surtout souhaité que les partenaires techniques et financiers de l’ONG puissent renforcer leurs soutiens à celle-ci. Cette 23e AG a été une tribune idéale pour les responsables et membres de SOS Sahel international Burkina de faire le bilan des activités réalisées en 2015 et de se fixer de nouvelles ambitions, notamment la poursuite de certains projets et la restauration des sols.  On retient que de nombreuses actions ont été menées dans les domaines de l’eau et de l’assainissement, de la résilience, de la restauration des sols et de l’embouche bovine, respectivement au Mouhoun, au  Loroum et à la Gnagna.

 

Dabadi ZOUMBARA

 

 

 

 

 

 

Alfred Sawadogo, PCA sortant

 

«  Nous ne nous sommes jamais enrichis du denier public »

 

«  C’est un bilan immense que je dresse parce que quand nous venions, l’association ne se portait pas bien. Mais avec le concours de l’Union européenne et de SOS Sahel France et de plusieurs villes jumelées à celles du Burkina, nous avons pu relever notre niveau opérationnel. Parfois, nous avions un portefeuille de 20 projets avec environ 2 à 3 milliards de F CFA. Notre fierté, c’est la transparence dans la gestion. Et nous avons toujours appelé de tous nos vœux que des contrôles de l’Etat puissent s’opérer au sein des  grandes associations de la société civile.  Pas pour déceler d’éventuels comptes mal tenus mais pour que les animateurs de la société civile puisent intérioriser le concept de la redevabilité, qu’ils comprennent que les fonds que nous recevons pour  les pauvres, la paysannerie, doivent être gérés dans la transparence.  Seuls les bons comptes font les bons amis et nos comptes ont toujours inspiré confiance à nos partenaires. La nouvelle équipe doit faire sa propre expérience en s’inspirant de notre gestion car le bon exemple vient du sommet. Nous ne nous sommes jamais enrichis du denier public, nos comptables ont toujours été d’une grande probité et nos comptes ont toujours été clean. C’est ce qui fait que des partenaires comme l’UE continuent à nous faire confiance.»   

 

 

 

Liste des nouveaux membres du conseil d’administration de l’SOSSIBF

 

- Président : Dr Ouédraogo Alfred

- 1er Vice-Président : Koura Djibrilou

- 2e Vice-Président : Ouédraogo André Richard

- Trésorier : Maiga Aboubakar

- Trésorière adjointe : Koala Georgette

- SG : Porgo Youssouf

- Secrétaire à l'organisation : Ouédraogo Fati

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+