Echos des provinces

CONSTRUCTION DU LYCEE SCIENTIFIQUE NATIONAL : Six mois pour finir les travaux

Le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas Ouaro, a procédé, le vendredi 15 février 2019 au lancement des travaux de construction du Lycée scientifique national de  Bobo-Dioulasso. Ce lancement a été fait au cours d’une cérémonie qui a connu la présence des membres du gouvernement et d’éminentes autres personnalités.

 

C’est pour former des élèves et leur faire acquérir les compétences solides en mathématiques, en sciences et en technologies en vue de les orienter vers les grandes écoles de formation d’ingénieurs, que le gouvernement ambitionne construire ce lycée scientifique de référence sur une superficie de 4,4 hectares dans un délai de 6 mois. Dans cette réalisation confiée au groupement BAUPLAN-MEMO, l’appui financier de la Banque mondiale est considérable. D’un coût global de 2,6 milliards de F CFA, ce lycée scientifique comprendra des blocs pédagogiques où l’on verra, entre autres, des salles de cours, des laboratoires, des salles d’informatique, des bibliothèques, une salle d’études, des latrines séparées garçons-filles, des blocs administratifs, des blocs d’hébergement où il y aura des logements pour les élèves, mais aussi pour les maîtres d’internat, le personnel administratif, la buanderie, etc ; un complexe sportif olympique,  un bloc d’infirmerie notamment. La maquette de ce lycée a été présentée aux autorités qui ont aussi touché du doigt par une visite de terrain l’avancement des travaux qui s’y mènent. Il faut dire que les portes de ce joyau étaient bien ouvertes, les années académiques 2017-2018 et 2018-2019, mais les élèves se trouvaient dans des bâtiments d’emprunt où il n’y avait pas toutes les commodités. Selon le ministre Stanislas Ouaro, cette situation commande l’accélération des travaux afin de disposer d’infrastructures commodes et fonctionnelles pour permettre d’assurer la rentrée 2019-2020 dans ces nouveaux locaux. Et pour s’assurer que les travaux respecteront le délai imparti, le ministre, non seulement en  appelle au devoir et à la responsabilité des entreprises en charge de l’exécution des marchés, mais aussi a  mis en place une équipe de suivi et de contrôle de l’exécution des travaux jusqu’à leur aboutissement. Le premier adjoint au maire de Bobo-Dioulasso, Alain Sanou, a exprimé sa joie pour la réalisation de cette infrastructure scolaire. Les pensionnaires eux-mêmes étaient présents à la cérémonie. Selon Carine Cynthia Millogo, élève de la classe de seconde, « c’est vraiment un soulagement. En effet, dans les bâtiments d’emprunt, il nous manquait le laboratoire et bien d’autres commodités pour notre apprentissage ».

                                                                                  Emmanuel SOMBIE

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer