COOPERATION BURKINA FASO-REPUBLIQUE TCHEQUE : Un consul honoraire pour le Burkina Faso

COOPERATION BURKINA FASO-REPUBLIQUE TCHEQUE   :   Un consul honoraire pour le Burkina Faso

La cérémonie officielle d’ouverture du Consulat de la République tchèque a eu lieu le 19 juin dernier à Ouagadougou, au quartier Ouaga 2000 sur l’avenue Sembène Ousmane. La cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat Simon Compaoré et en présence du vice-ministre tchèque des Affaires étrangères et d’une forte délégation venue à Ouagadougou pour la circonstance. 

 

La République tchèque a désormais son consulat au Burkina Faso. La cérémonie officielle d’ouverture a eu lieu le 19 juin dernier à Ouagadougou, sur l’avenue Sembène Ousmane sis au quartier Ouaga 2000. C’est le ministre d’Etat Simon Compaoré qui a présidé la cérémonie, en présence du vice-ministre tchèque des Affaires étrangères et de nombreux partenaires qui ont fait le déplacement de Ouagadougou. De nombreuses personnalités étaient également présentes à cette cérémonie. C’est Sougrinoma Camille Romaric Sondo qui aura la charge du consulat au Burkina Faso. Pour le ministre d’Etat Simon Compaoré, « quand le cercle d’amis s’agrandit, on ne peut qu’exprimer sa joie ; c’est depuis Accra que l’ambassadeur couvre le Burkina Faso parce que nous avons des relations diplomatiques avec la République tchèque, mais ils ont décidé, pour être plus proches de nous, d’installer un consulat à Ouagadougou. Et, par la confiance qu’ils ont pour un de nos compatriotes, il a été choisi pour être le Consul honoraire de la République tchèque au Burkina Faso. Nous félicitons notre compatriote Sougrinoma Camille Romaric Sondo qui a été retenu pour animer ce consulat et nous lui souhaitons bon vent. Les relations entre la République tchèque et le Burkina Faso vont se consolider davantage. La relation s’effectuera en plusieurs axes parmi lesquels on aura l’axe sécuritaire, la coopération dans le domaine agricole, dans le secteur de l’enseignement avec une possibilité aux étudiants burkinabè d’étudier en République tchèque et aussi sur le plan culturel, vu que ce pays est un grand producteur de cinéma ». Et le Consul honoraire de préciser que « les missions essentielles d’un Consul honoraire, c’est d’être un trait d’union entre le pays qui te nomme et le pays d’accueil. Nous allons donc travailler avec la République tchèque à renforcer la relation de coopération qui existe déjà entre elle et le Burkina Faso. Les axes de coopération s’articulent en quatre axes : nous avons la coopération sur la culture, sur la sécurité à travers le G5 Sahel, la formation des étudiants qui se fera très bientôt en République tchèque et dans le domaine de l’agriculture. Nous n’avons pas encore le nombre exact des ressortissants tchèques au Burkina Faso mais très bientôt nous allons les recenser pour avoir une idée sur le nombre exact ». Lors de cette cérémonie, le nouveau Consul honoraire a reçu le document officiel de nomination des mains du vice-ministre des Affaires étrangères de la République tchèque.

Jonas B. SALOU (Collaborateur)

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+