DAOUDA AZOUPIOU, A L’ISSUE DU SEMINAIRE SUR LA CONTRIBUTION DU SPORT A L’ECONOMIE NATIONALE : « Les conclusions issues de ces travaux ne dormiront pas dans les tiroirs »

DAOUDA AZOUPIOU, A L’ISSUE DU SEMINAIRE SUR LA CONTRIBUTION DU SPORT A L’ECONOMIE NATIONALE   :  « Les conclusions issues de ces travaux ne dormiront pas dans les tiroirs »

Le Premier ministre Paul Kaba Thieba a procédé le mercredi 20 juin 2018, à Palace Hôtel de Ouagadougou, à la cérémonie de clôture du séminaire national sur le développement du sport et des loisirs. 

 

Les rideaux sont tombés le mercredi 20 juin dernier, dans après-midi, sur le séminaire sur la contribution du sport à l’économie nationale, qui, durant trois jours « (du 18 au 20 juin), a réuni plus de 400 participants (cadres du ministère des Sports et loisirs, les dirigeants de fédérations, experts nationaux et internationaux, observateurs et journalistes sportifs autour du thème : « L’amélioration de la contribution du sport et des loisirs à la croissance de l’économie nationale ». Une rencontre voulue et initiée par le premier patron du sport burkinabè dont l’objectif principal est d’inviter les acteurs du mouvement sportif à s’approprier les résolutions relatives au sports et des loisirs ainsi que ses décrets d’application. Au terme de ces trois jours, plusieurs recommandations ont été faites par les séminaristes. A savoir l’élaboration d’une politique portant sur le développement et la vulgarisation des sports et des loisirs, la formation des cadres de  sport  et des loisirs  en vue d’une meilleure  conception  des stratégies et de l’exécution pour le développement des sports et des loisirs, la préparation des  projets de textes législatifs et règlementaires  dans le domaine  des sports et des loisirs, de la sensibilisation à l’importance  du sport  et des loisirs  dans l’économie nationale et de l’incitation des acteurs économiques  à contribuer  à son développement, etc. Selon le ministre des Sports et des loisirs Daouda Azoupiou, ces recommandations sont de bon augure, car cela est le signe indéniable que le ministère des Sports et des loisirs et le mouvement sportif sont sur la même longueur d’onde et parlent le même langage. C’est-à-dire, évoluer dans une nouvelle dynamique qui est celle de la bonne gouvernance.   Et cela est d’autant plus louable que   l’Etat et les Burkinabè « attendent davantage de rigueur, d’efficience et d’efficacité de la part du mouvement sportif ». Quant au Premier ministre, Paul Kaba Thièba, il a apprécié la tenue de ce séminaire qui constitue selon lui, une tribune d’échanges et de propositions de solutions aux difficultés que rencontrent les acteurs du mouvement sportif dans notre pays. Il s’est dit, par ailleurs, satisfait de la qualité des travaux et disposé à accompagner le ministère des Sports et des loisirs dans la réalisation de ce vaste chantier. Le point culminant de la cérémonie aura été le tirage au sort qui a permis aux treize régions de notre pays d’épouser des couleurs qui les accompagneront dorénavant durant toutes leurs activités sportives et ludiques.

Seydou TRAORE

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+